Un sport sans règles et sans limites

Réuni à Lausanne, les responsable de l’Agence Mondiale antidopage (AMA) ont condamné fermement un projet de compétition multisport baptisé Enhanced Games. Une compétition sans règles et sans limites où l’utilisation des drogues est même encouragé.

 

« Alors que 44 % des athlètes utilisent déjà des améliorations de performance, il est temps de célébrer la science en toute sécurité. Le sport peut être plus sûr sans dépistage de drogue ». Voilà comment les promoteurs des Enhanced Games font la publicité de leur événement.

Lancée en juin 2023, les Enhanced Games (Jeux améliorés) n’avaient pas beaucoup fait parler d’eux. Mais l’inquiétude qu’ils suscitent chez les responsables du sport international désormais laisse penser que le danger se rapproche de plus en plus.

 

C’est un homme d’affaires australien, basé à Londres, Ayron D’Souza (photo) qui est à l’origine du projet. Il promet des millions de dollars à ceux qui voudront bien y participer.

Initialement prévu cette année, les Enhanced Games se dérouleraient l’an prochain. Une compétition sans règles et sans limites pour voir jusqu’où il est possible de battre des records sans contrôle antidopage. L’événement se veut annuel et comprendra l’athlétisme, la natation, l’haltérophilie, la gymnastique et les sports de combat.

Condamnation unanime des responsables du sport international

L’Agence mondiale antidopage s’en inquiète fortement et vient de le faire savoir. Elle « condamne à l’unanimité » le concept qu’elle qualifie de  « dangereux et irresponsable ». En dépit des déclarations souvent violentes des responsables du sport international, il semble  que le milliardaire australien soit bien décidé à aller au bout de son projet.

 

Reste à savoir si beaucoup d’athlètes seront prêts à tenter cette inquiétante aventure. L’un d’eux a déjà franchi le pas. Le nageur australien et médaillé olympique James Magnussen (photo) a déclaré en février 2024 son intention de sortir de sa retraite pour participer aux jeux dans le but de battre le record du monde du 50 m nage libre.

D’Souza lui a promis un prix d’un million de dollars américains s’il le cassait et Magnussen a déclaré qu’avec « … du jus jusqu’aux branchies…  »  le nageur australien pense qu’il peut le briser dans les six mois. 

 

D’Souza affirme par ailleurs qu’un millier d’athlètes l’avait contacté : « ils battent des records du monde dans leur sous-sol et veulent en découdre » affirme le milliardaire australien.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights