Français FR English EN Italiano IT

SKAH Khalid (1967) Maroc / Athlétisme 🟡1

Jamais champion olympique n’a autant dĂ©chaĂ®nĂ© les passions que le coureur marocain. Dans son cas, c’est un flot de quolibets qui accueille sa montĂ©e sur le podium olympique pour recevoir sa mĂ©daille d’or. Il est conspuĂ© par le public des Jeux de Barcelone 1992 alors qu’il vient de remporter le 10.000 m.

 

Le public lui reproche d’avoir bĂ©nĂ©ficiĂ© de l’aide d’un compatriote attardĂ© pour s’imposer. En effet, ce coureur aurait gĂŞnĂ© l’adversaire kĂ©nyan de Skah, Richard Chelimo, au moment oĂą celui-ci tente de placer un dĂ©marrage.

 

DisqualifiĂ© dans un premier temps, le coureur marocain est finalement blanchi. Il rĂ©cupère sa mĂ©daille d’or après dĂ©libĂ©ration des juges.

Une vie mouvementée

La vie de Khalid Skah par la suite sera mouvementĂ©e. Sa dernière grande compĂ©tition internationale sera les Jeux olympiques d’Ă©tĂ© de 1996, oĂą il a terminĂ© septième du 10.000 m. Un an auparavant, Skah avait reçu la nationalitĂ© norvĂ©gienne, le pays de son Ă©pouse. Après les Jeux, l’Association marocaine d’athlĂ©tisme l’a banni des compĂ©titions internationales avant de le rĂ©intĂ©grer en 2001.

 

Marié à une norvégienne, Khalid Skah a depuis alimenté un imbroglio diplomatique et juridique entre le Maroc et la Norvège. En conflit avec son ex-épouse, concernant la garde de leurs enfants restés vivre au Maroc, des militaires norvégiens seraient intervenus en 2009 pour rapatrier clandestinement les enfants en Norvège. Les conditions seront pour le moins rocambolesques et dramatiques.

Depuis, les enfants qui ont la double nationalité, vivent dans les deux pays.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT