Français FR English EN

SHORTER Franck (1947) États-Unis / Athlétisme (1 – 1 – 0)

Fils d’un soldat Américain en poste en Allemagne, Franck Shorter va connaître le bonheur de remporter le marathon des Jeux de Munich 1972 dans les rues de la ville qui l’a vu naître. Aucun athlète avant lui n’avait connu ce bonheur.

Reste que cette victoire sera entachée d’un incident regrettable. Tandis que Shorter s’approchait du stade pour y triompher, un étudiant allemand Norbert Sudhaus l’a précédé et est entré en premier dans le stade olympique vêtu d’un maillot bleu et d’un short orange, la tenue des athlètes ouest-allemand. Pensant qu’il était le vainqueur, la foule a commencé à l’encourager avant que les officiels ne se rendent compte de la supercherie et que Sudhaus soit escorté hors de la piste par la sécurité. En arrivant 35 secondes plus tard, Shorter était perplexe de voir quelqu’un devant lui et d’entendre les huées qui étaient destinés à Sudhaus. Une fois l’imposteur disparu, Shorter a été à son tour acclamé jusqu’à ce qu’il franchisse la ligne d’arrivée.

Franck Shorter aurait aimé rejoindre dans la légende Abébé Bikila et Waldemar Cierpinski, vainqueur de deux marathons olympiques consécutifs, mais il doit concéder la défaite devant Cierpinski justement à Montréal 1976 et devra se contenter de la médaille d’argent.

Juriste de formation, Shorter est devenu par la suite, président de l’Agence antidopage des États-Unis, organisme qu’il a contribué à créer. Depuis, il vit dans le Colorado et organise une course de 10 km lors du Mémorial Day, qui rend hommages aux soldats Américains tombés lors de toutes les guerres auxquelles ils ont participé.

 

1 COMMENTAIRE
Français FR English EN