FrenchEnglishSpanish

SCHENK Arold (1944) Pays-Bas / Patinage de vitesse (3 – 1 – 0)

C’est une chute au départ du 500 m de patinage de vitesse sur glace qui prive le Néerlandais d’un grand chelem lors des Jeux de Sapporo 1972. Il s’impose toutefois sur 1500, 5000 et 10.000 m. Meilleur spécialiste mondial à la fin des années soixante et au début des soixante-dix, il bat de très nombreux records du monde et remporte trois titres mondiaux. Seul son compatriote et principal adversaire, Cornélius « Kees » Verkerk a quelquefois contrarié cette outrageuse domination.

Le duo gagnant Ard et Keesie est à l’origine de la popularité durable du patinage de vitesse aux Pays-Bas. Ensemble, ils ont d’ailleurs essayé de monter une ligue professionnelle qui n’a pas eu de succès.

Le premier résultat olympique de Schenk est arrivé en 1968, lorsqu’il a remporté une médaille d’argent aux Jeux d’hiver de Grenoble. Entre 1970 et 1972, Schenk a remporté trois titres consécutifs de champion du monde de patinage de vitesse.

Après sa carrière sportive et l’échec de sa ligue professionnelle, Schenk a surtout travaillé dans l’administration du sport.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

1 COMMENTAIRE