Russes à Paris : « une solution équilibrée », selon Bach

Le Président du CIO Thomas Bach s’est dit satisfait de la décision du CIO concernant la décision d’autoriser les athlètes russes et biélorusses à participer aux Jeux de Paris 2024 sur une base neutre.

 

Dans une interview au journal allemand Welt am Sonntag, Thomas Bach estime que la décision prise est une solution équilibrée puisque qu’elle est autant critiquée en Ukraine qu’en Russie.

 

Ainsi, par la voix de son ministre des sports et président du comité national olympique, Vadym Guttsait (photo) les ukrainiens menacent de boycotter les Jeux de Paris 2024 afin de s’opposer à la présence d’athlète russes et biélorusses neutres.

 

Selon Thomas Bach, l’Ukraine en fait trop « Ne pas répondre à toutes les demandes de l’Ukraine ne signifie pas soutenir la guerre, d’autant plus que nous avons fait preuve d’une solidarité sans précédent avec les athlètes ukrainiens depuis le début de l’invasion à grande échelle. Pourquoi l’Ukraine devrait-elle punir ses athlètes pour les actions de l’armée russe et les priver leur rêve des Jeux Olympiques ? » indique le président du CIO.

 

Selon le président du CIO l’argument de l’Ukraine de vouloir boycotter les Jeux de Paris 2024 est « très tiré par les cheveux ». Thomas Bach comprend mal que les sportifs ukrainiens puissent affronter des russes en cyclisme et en tennis et pas dans d’autres sports.

 

De son côté, la Russie menace de ne pas présenter d’athlètes individuels neutres, sans drapeau et sans hymne national.

 

Bach poursuit en déclarant que la décision concernant l’admission d’athlètes russes et biélorusses ne changerait pas le cours du conflit armé en Ukraine en faveur de la Russie. « Cela montre une fois de plus au monde l’importance des sanctions contre ce gouvernement », a déclaré Bach.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights