Le prix des hôtels hors de toutes les normes

La hausse attendue des prix des hôtels à Paris pendant les Jeux olympiques dépasse toutes les attentes. Selon une étude publiée par l’association de consommateurs, UFC-Que Choisir, le prix moyen de la nuit calculé pour le soir de la cérémonie d’ouverture, du 26 au 27 juillet, pourrait augmenter de 226%.

 

Outre les augmentations de prix, les protestations et les plaintes se multiplient. C’est dans ce sens que UFC-Que-choisir a mené son enquête.

Elle a testé les tarifs à la nuit de 80 hôtels proches du lieu de cette cérémonie à 15 jours d’intervalle. « 1 033 euros, c’est le prix moyen pratiqué pour la nuit du 26 au 27 juillet 2024, contre 317 euros du 12 au 13 juillet, soit une hausse de 226% », indique l’association.Ce n’est pas seulement la hausse des prix qui est mise en avant. Certains se plaignent également des difficultés que de nombreux hôtels imposent à leurs clients en matière de réservation, les obligeant dans certains cas à réserver plus d’une nuit.

 

Une autre étude publiée en septembre par l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris alertait qu’en Île-de-France, le prix moyen d’une chambre habituellement de 169 euros, serait de 669 euros en juillet 2024.

L’offre et la demande a bon dos !

L’intention même de l’association de consommateurs est de sensibiliser les autorités en charge de ce domaine et de protéger les intérêts des touristes face à la situation à venir. La pression que peuvent exercer ces études pourrait limiter la hausse des prix, à l’heure où l’éventuelle augmentation des tarifs des transports publics, la nécessité de contrôles plus stricts pour les habitants et les visiteurs, ou encore le prix des billets pour les compétitions, font également débat.

 

Il n’y a pas que les hôtels qui explosent leurs tarifs, les appartements et maisons répertoriés sur la plateforme de location touristique Airbnb ont également fortement augmenté dans la capitale et en région parisienne. Les prix ne sont comparables à aucun événement sportif antérieur organisé à Paris, pas même ceux d’une Coupe du monde de football.

 

Quoiqu’il en soit, la facture s’annonce globalement très lourde pour les 15 millions de touristes attendus.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights