简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

Les curieux panneaux des parkings d’Amsterdam

Lors des Jeux d’Amsterdam 1928, de nombreux européens ont découvert le déplacement en voitures qui s’est largement démocratisé. C’est ainsi que de nombreux véhicules sont attendus alors qu’Amsterdam ne compte à l’époque que 2000 places individuelles de parking près du stade.

 

En réponse, le conseil municipal a proposé d’autres sites qui ont porté la capacité de stationnement à 3500 véhicules et 2000 vélos.

Cependant, à peine un problème était-il résolu qu’un autre se créait : comment automobilistes et cyclistes devaient-ils se diriger vers les nouveaux parkings ?

Une solution a été trouvée sous la forme de petits panneaux bleus avec un « P » majuscule blanc au milieu. C’est ainsi qu’est né le panneau de signalisation international pour le stationnement.

 

Ce panneau était tellement explicite pour les nombreux visiteurs étrangers qui assistent aux Jeux qu’il va traverser les années et les époques. On l’utilise encore aujourd’hui.

Le stade retrouve sa configuration « olympique »

Quant au parking près du stade olympique, il a été requalifié depuis longtemps en un quartier résidentiel.

 

Des immeubles d’habitation, un supermarché, des bureaux, une salle de sport ont pris place aux abords du stade (photo).

 

En effet, jusqu’à la construction du nouveau stade, la Johan Cruyff Arena en 1996, le célèbre club de l’Ajax Amsterdam jouait ses matchs au stade olympique dont la capacité avait été portée dans les années 1960 à 62.000 places.

 

Après le départ de l’Ajax, le vélodrome et le second étage de tribune furent démolis et le stade a retrouvé sa configuration d’origine. Il a été restauré et rouvert ses portes en 2000.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights