Français FR English EN Italiano IT

MUTLU Halil (1973) Turquie / Haltérophilie 🟡3

Ce n’est pas faire injure au petit haltérophile turc (1,49 m) qu’affirmer que son parcours est en tout point identique à celui de son modèle, Naim Suleymanoglu. Comme lui, Mutlu est né en Bulgarie, comme lui son nom avait été « bulgarisé » en Huben Hubenov, comme lui il est de confession musulmane.

 

Quand l’élève ne faisait qu’admirer le maître Suleymanoglu (à gauche)

C’est d’ailleurs Suleymanoglu qui l’emmène dans ses bagages lorsqu’il quitte la Bulgarie avec une centaine de sportifs turcs lorsque le grand frère rentre en Turquie en 1985. Mutlu n’a que 12 ans.

Il aura pour unique objectif de marcher dans les pas de son aîné.

Son règne commence dès 1994 où il remporte le Championnat du monde des 54 kg. La suite ne sera qu’une série de victoires aux championnats d’Europe et du monde. Au passage, il empoche le titre olympique des 56 kg à Atlanta. C’est ainsi que l’autre « hercule de poche » comme on surnomme Naim Suleymanoglu vient à Sydney en grandissime favori. Mutlu s’impose dans sa catégorie des 56 kg et confirme qu’il est presque devenu l’égal du grand frère qui pour sa part échoue sur le sol australien.

 

Pour l’égaler, il lui fallait une victoire sur le sol grec lors des Jeux d’Athènes 2004. Ce sera presque qu’une formalité, toujours dans la catégorie des 56 kg. Mutlu pour pimenter un concours qu’il domine largement tente à trois reprises le record du monde, mais il échouera.

 

Cette brillante carrière s’est achevé sur un revers. Suspendu deux ans pour dopage à un stéroïde en dépit de propos de bonne foi, l’haltérophile turc a dû jeter l’éponge et renoncé à briguer un quatrième titre consécutif à Pékin.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT