简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

Les terribles coups du sort de « Speedy »

« Speedy » c’était le surnom du skieur acrobatique américain Jeret Peterson (1981 – 2011) et son histoire a montré qu’il lui allait parfaitement.

Ce sportif, médaillé d’argent en saut acrobatique à Vancouver 2010 aura consumé sa vie par les deux bouts.

 

Une vie ou plutôt un destin marqué par de nombreux coups du sort.  C’est d’abord sa sœur qu’il voit mourir dans un accident à cause d’un chauffard en état d’ébriété.

C’est lui, ensuite qui est violé pendant son enfance. Un drame dont il ne se relèvera pas et qui fera de lui un dépressif et un alcoolique patenté.

 

C’est ainsi qu’au lendemain de son épreuve olympique à Turin 2006, ivre, il provoque une bagarre au sein de la délégation américaine. Il est immédiatement exclu des Jeux pour avoir transgressé l’esprit olympique.

 

Toutefois, ses performances en dehors de ses excès font que les responsables du ski acrobatique américain continuent de le sélectionner. Il est un des rares à pratiquer « Hurricane », un saut avec triple flips et cinq vrilles. Il aurait pu s’imposer avec ce saut « signature » à Turin, mais une mauvaise réception le relègue à la 7ème place. A Vancouver, il est tout près de le réussir à la perfection, mais il est devancé par le biélorusse Alexei Grishin.

Rattrapé par ses démons

Ce demi-succès venait d’intervenir après une période de remise en question et une longue quête vers la sobriété. Après sa médaille d’argent en pleurs, il avait déclaré « Je sais que beaucoup de gens traversent beaucoup de choses dans leur vie, et je veux juste qu’ils réalisent qu’ils peuvent tout surmonter. »

Quelques mois plus tard, le champion a décidé de mettre entre parenthèse le ski acrobatique pour redevenir un étudiant en commerce.

 

Finalement le champion américain qui affrontaient bien des démons, a mis un terme à son existence. En juillet 2011, il a été arrêté dans l’Utah pour conduite en état d’ébriété et la nuit suivante, il s’est suicidé dans un canyon isolé près de Salt Lake City. C’était le jour de son trentième anniversaire.

Il s’est tiré une balle dans la tête, comme l’un de ses amis l’avait fait devant lui, six ans auparavant.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights