Français FR English EN Italiano IT

Le CIO tisse un peu plus sa toile sur le sport international

Le Comité International Olympique l’avait promis lors de son dernier congrès en mars 2021, cette fois, il passe à l’action. Il vient de lancer l’opération, « la route vers les Jeux olympiques ». Cette opération destinée à sélectionner les athlètes autorisés à participer aux prochains Jeux olympiques prend juste la forme d’un logo, mais c’est beaucoup plus que cela.

 

Ce logo symbolise la main mise du CIO sur le sport international et les Fédérations internationales (FI). Il indique clairement que les fédérations restent en charge d’organiser les compétitions internationales mais que toutes celles qualificatives pour les Jeux olympiques seront labellisées des 5 anneaux.

 

Le logo est apparu pour la première fois mardi à Rome à l’occasion des championnats du monde de skateboard street. En plus des titres, la compétition attribue des points qualificatifs pour Paris 2024.

 

Ainsi jusqu’aux Jeux de Paris 2024, près de 3000 compétitions organisées dans les sports individuels d’ici deux ans disposeront du logo ci-dessus et donc du parrainage du CIO.

 

Pour le CIO, c’est important et déterminant puisque l’institution est présente en permanence dans le monde du sport. A l’heure actuelle, elle n’existe qu’à l’occasion des Jeux olympiques, tous les quatre ans, selon qu’ils soient d’été ou d’hiver.

 

Pour les Fédérations, c’est un bénéfice puisqu’elles disposeront de l’image de marque incontournable du mouvement olympique international.

 

Enfin pour le grand public, c’est également judicieux puisqu’il y verra plus clair dans le parcours des qualifications olympiques. Jusque-là les nombreuses épreuves de qualifications, au fil des mois, étaient un peu floues.

Les calendriers devront s’harmoniser

La recommandation concernant la « route vers les Jeux olympiques » va entraîner des changements importants dans le calendrier sportif mondial. L’ensemble des fédérations internationales va devoir harmoniser les calendriers, qui selon le CIO est devenu « surchargé ».

 

Il s’agit donc, et l’idée est importante, de créer des événements multisports. On en a eu un exemple en Europe avant la pandémie. Les championnats d’Europe 2018 s’étaient déroulés simultanément à Glasgow pour l’aviron, le cyclisme, le golf, la gymnastique, le triathlon et la natation, pendant que Berlin organisait les championnats d’Europe d’athlétisme.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT