Français FR English EN Italiano IT

La piscine d’Aubervilliers privée de solarium

Les plans de la piscine d’entrainement d’Aubervilliers ont été approuvés par les tribunaux. De facto, les organisateurs des Jeux de Paris 2024 ont été autorisé à en poursuivre la construction.

 

Les travaux étaient interrompus depuis le mois de mars dernier après qu’un groupe écologiste ait engagé des poursuites judiciaires contre le comité d’organisation au sujet des plans initiaux qui menaçaient les lotissements attenants au Jardin de Vertues. 17 jardins ouvriers avaient déjà été détruits.

Il y avait eu des manifestations de rue et des militants se sont enchaînés à des machines contre les plans initiaux qui comprenaient notamment un solarium. Les écologistes ont affirmé que cela aurait empiété sur les lotissements dans une zone décrite comme « noyau primaire de biodiversité ».

La justice donne raison aux écologistes

Selon le tribunal, « Deux permis modificatifs ont été délivrés. Ils ont profondément modifié le projet initial (maquette) en supprimant d’abord le restaurant prévu, puis les équipements qui devaient empiéter sur le périmètre des jardins familiaux, notamment la plage minérale, l’espace forme et bien-être ainsi que le solarium qui figuraient dans le premier projet ».

Les écologistes qui revendiquent une victoire sur les réseaux sociaux considèrent que « Justice a été faite car la piscine sera construite mais sans le solarium auquel on s’est opposé ». Il semble que la Mairie d’Aubervilliers soit directement visée par les critiques, bien plus que le Comité d’organisation des Jeux.

Les travaux devraient commencer sur les plans révisés à la fin du mois de juillet et s’achever en avril 2024. Le budget est d’environ 33 millions d’euros.


Hommage à Shinzo Abe

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT