La lutte contre les escroqueries s’intensifie

Les autorités françaises se préparent à lutter contre une vague d’escroqueries visant les millions de visiteurs attendus lors des Jeux olympiques et paralympiques dans moins de 80 jours.

 

Parmi les escroqueries visées par une unité spécialisée, il y a celles concernant l’hôtellerie-restauration avec notamment des « petits-déjeuners faits maison », « les fausses étoiles ajoutées aux notes des hôtels » ou « l’absence d’affichage du prix des chambres ». La police antifraude est sur les dents. Pour l’instant, les autorités qualifient ces incidents de mineurs, seulement limitées au secteur hôtelier, selon l’unité de protection des consommateurs du ministère des Finances dirigée par Sarah Lacoche (photo).

 

L’unité encourage à utiliser une application dédiée, SignalConso, qui disposerait d’une version anglophone pour les visiteurs étrangers, pour dénoncer les arnaques.

Vigilance de tous les instants

Mais, prévient l’unité, les contrôles sur les entreprises de tous les secteurs vont « s’intensifier avant et pendant les Jeux olympiques » pour garantir que les informations fournies aux consommateurs sont exactes, « et que les produits vendus ne sont pas contrefaits ou dangereux », a déclaré la direction de cette unité.

 

Une autre escroquerie est en cours, elle concerne les vendeurs ambulants. De faux emplacements de food trucks sont proposés aux abords des sites olympiques. Ils sont proposés à plusieurs milliers d’euros. Quelques suspects ont déjà été interpellés.

 

Plus de 4 000 contrôles d’entreprises ont déjà été effectués et 6 000 autres sont à venir, tous spécifiquement destinés à prévenir les fausses publicités et les escroqueries liées à l’organisation des Jeux olympiques, y compris les faux produits dérivés des Jeux.

 

Les enquêtes menées par un total de 2 900 agents antifraude incluraient des méthodes de détection sophistiquées telles que les radiographies des produits suspects.

L’arnaque aux faux billets réglée

Quoiqu’il en soit, l’escroquerie aux faux billets d’entrée sur les stades semble résolue. Les organisateurs ont mis au point un système de billetterie « totalement dématérialisée » censée parer à toute tentative de falsification.

 

Pour avoir accès à leur(s) billet(s), les acheteurs vont devoir se rendre sur leur compte billetterie afin de télécharger l’appli qui est disponible depuis mercredi.

Sur cette application, ils pourront disposer des informations concernant les épreuves, mais n’obtiendront pas encore leur(s) billet(s) définitif(s). Ce n’est qu’au dernier moment, quelques jours avant l’épreuve, qu’un «QR code animé» leur sera envoyé, permettant d’accéder au site de la compétition.

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights