Français FR English EN Italiano IT

La Chine va rénover huit sites de Dakar 2026

La France mais aussi la Chine participe activement au soutien logistique du Sénégal dans le cadre de l’organisation des Jeux olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026. C’est ainsi qu’un accord de collaboration entre Paris 2024 et Dakar 2026 a été renouvelé en mars dernier (photo ci-dessous), il faisait suite à un premier accord signé 10 mois plus tôt.

 

Paris 2024 coordonne l’Alliance Dioko, qui vise à faire travailler les organisations françaises pour assurer le succès des Jeux olympiques de la Jeunesse 2026.

 

L’accord porte sur le soutien aux organismes sportifs sénégalais, la rénovation d’installations sportives et la création d’opportunités pour les athlètes sénégalais pour concourir et de s’entraîner en France. Il relève davantage de la solidarité olympique.

 

La Chine assure la rénovation des sites

Cette fois, la Chine qui investit massivement dans des projets d’infrastructure en Afrique ces dernières années, va apporter son soutien logistique. Le pays a confirmé qu’il allait financer la rénovation de huit sites qui serviront aux JOJ 2026. Une cérémonie s’est tenue au stade Alboury Ndiaye de Louga (photo ci-dessous) pour marquer le début du projet de collaboration entre le Sénégal et la Chine.

 

La rénovation de ce stade (photo ci-dessus) coutera 3,2 millions de dollars. Il comprend, la sonorisation, le terrain synthétique et la fourniture du petits matériels (filets, poteaux, entretiens). En plus du stade Alboury Ndiaye de Louga, ceux de Pikine, de Fatick, de Mbour, de de Saint-Louis et des stades régionaux de Matam, de Kolda et de Tambacounda vont bénéficier du projet.

 

La rénovation des huit stades, affirme-t-on, permettra selon le ministre des sports sénégalais Matar Ba d’améliorer les infrastructures sportives pour les jeunes au niveau local et offrira des possibilités de formation aux travailleurs locaux.

Les responsables chinois devraient superviser les travaux de rénovation des sites respectifs.

 

Bien évidemment, des inquiétudes se sont exprimées quant à l’endettement des nations africaines vis à vis de la Chine.

 

D’après un rapport publié à l’automne 2021, la Chine a créé 25 zones de coopération économique et commerciale dans 16 pays d’Afrique. Elle a continué d’investir massivement dans tout le continent pendant la pandémie de Covid-19. Selon le ministère chinois du Commerce, les zones de coopération ont attiré quelques 623 entreprises, représentant un investissement total de 735 milliards de dollars, fin 2020.

 

Depuis 13 ans, la Chine est le principal partenaire commercial de l’Afrique. Toutefois selon le Singapore Post, plusieurs pays d’Afrique ont abandonné des contrats passés avec des entreprises chinoises en raison de la mauvaise exécution des travaux et de l’absence de transparence.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT