Français FR English EN Italiano IT

HERIOT Virginie (1890 – 1932) France / Voile 🟡1

Héritière des Grands magasins du Louvre à Paris, Virginie Hériot consacre sa fortune à faire construire des bateaux. Elle conduit ainsi l’équipage français qui s’impose aux Jeux d’Amsterdam 1928 sur le bateau Aile VI. A ses côtés : André Derrien (1895 – 1994), André Lesauvage (1890 – 1971), Carl de la Sablière (1895 – 1979), Donatien Bouché (1882 – 1965) et Jean Lesieur (dates inconnues).

 

Sur le plan d’eau du Zuiderzee, ils remportent trois manches sur sept et devance ainsi l’équipage hollandais. Sur son bateau, Virginie Hériot qui était surnommée « Madame de la Mer » ne quitte jamais le béret basque qui fait office de casquette de capitaine. Elle assure par ailleurs la promotion du yachting français et de l’ingénierie des chantiers français dans le monde entier.

 

Elle se consacrait également aux œuvres philanthropiques, soutenant notamment le Yacht Club de France.

 

C’est sur un plan d’eau réputé calme, le bassin d’Arcachon, que Virginie Hériot est morte à la barre de l’un de ses bateaux à l’issue d’une syncope. Elle venait de prendre part à une traversée en Méditerranée et s’était grièvement blessée. Sa mère refuse alors que son corps soit immergé comme elle l’avait exprimé dans ses dernières volontés. C’est son fils qui fera respecter ce destin, seize ans plus tard, au large de Brest.

Le Yacht Club de France a créé une compétition qui porte son nom.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT