Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Feu vert retardé pour le village des médias

La Solideo, l’entreprise publique en charge des chantiers pérennes des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 vient de faire l’acquisition des terrains nécessaires à la construction du Village des Médias prévu au carrefour des communes de Dugny, du Bourget et de La Courneuve. Cette étape semblait donner le feu vert au démarrage des travaux de la première phase du projet – la construction de 700 logements pour le printemps 2024.

 

Hélas, comme toujours serait-on tenté dire, cette construction risque d’être retardée car elle va devoir faire face à des opposants au projet. Il s’agit du Mouvement national de lutte pour l’environnement (MLNE93), le Collectif pour le Triangle de Gonesse et dix usagers du parc qui s’opposent à la cession d’une partie du parc départemental Georges-Valbon en Seine-Saint-Denis qui jouxte ce projet. Ils ont déposé un recours en justice.

Les opposants dénoncent une « artificialisation définitive » et « l’amputation » du parc, poumon vert du département de la Seine Saint-Denis, qui accueille notamment la Fête de l’Humanité.

Un projet en deux phases

Le Village des Médias sera crée en deux phases distinctes, avec pour objectif la première phase de construction de 700 logements d’ici le printemps 2024. Ils serviront de centre médiatique temporaire pour les Jeux en juillet, août et septembre 2024, hébergeant environ 2800 journalistes et techniciens. Ces derniers resteront sur place et n’iront pas sur les sites de compétition. Il est donc nécessaire qu’ils bénéficient de bonnes conditions d’hébergement.

C’est au cœur de ce village que serait construit le mur d’escalade qui permettra la tenue de cette discipline additionnelle pendant les Jeux. L’escalade sportive devait initialement se dérouler sur la place de la Concorde à Paris. Elle a été déplacée sur ce nouveau site.

L’autre pôle médias sera installé au Parc des expositions de Paris-Le Bourget, tout à côté et il accueillera 25.000 journalistes.

Une deuxième phase après les Jeux

La deuxième phase de travaux sur ce secteur de Dugny devraient débuter après les Jeux et verraient la construction d’environ 600 logements supplémentaires sur ce secteur de la Seine-Saint-Denis.

En plus des 1300 logements, dont 20% de logements sociaux, des écoles, les gymnases, les pistes cyclables et les espaces pour les petites entreprises sont prévus dans le projet.

 

Les constructions doivent s’insérer dans un projet global de 70 hectares, un quartier en pleine nature avec ses jardins, ses balcons, ses terrasses partagées. Une sorte de « ville-jardin ».

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.