Français FR English EN Italiano IT

ALCOOL et ÉTHANOL – Maux du sport

Lors des Jeux de Mexico 1968, le CIO procède à ses premiers contrôles antidopage après avoir introduit cette autorité au règlement des Jeux l’année précédente.

Hans-Gunnar Liljenwall (1941) est un pentathlonien. Afin de calmer ses nerfs avant l’épreuve du tir sportif, il boit deux bières. Elles lui seront fatales, il est contrôlé positif et il provoque la disqualification de l’équipe suédoise qui devra rendre sa médaille de bronze. On considère dès lors que le suédois est considéré comme le premier athlète dopé aux Jeux olympiques.

 

Liljenwall dans l’épreuve d’athlétisme qui précède l’épreuve de tir qui lui sera fatale

Finalement, Liljenwall qui avait participé aux Jeux olympiques de 1964 a de nouveau été retenu dans l’équipe suédoise en 1972. A l’eau claire, il a pris la 25ème place individuelle et la 5ème par équipe.

 

Reste que si l’alcool ne peut pas augmenter la masse musculaire, il peut agir effectivement pour calmer un stress avant une compétition. C’est la raison pour laquelle l’alcool, en fait l’éthanol, figure sur la liste des produits interdits.

Le seuil autorisé avant une compétition est très faible. Il est de 0,1 g/l soit 5 fois moins que pour conduire un véhicule.

 

Il ne fait pas de doute que l’alcool est nocif pour la santé et pour les athlètes en particulier qui de fait, ne peuvent plus en consommer que lors des… troisièmes mi-temps.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights