Français FR English EN 日本語 JA

DEVERS Gail (1966) États-Unis / Athlétisme 🟡3

Le parcours de Gail Devers tient plus du conte de fée que de la réalité. Jeune talent sur 100 et 100 m haies, Devers participe aux Jeux olympiques d’été de Séoul 1988. Elle commence à avoir des problèmes de santé, souffrant notamment de migraines et de déficiences visuelles.

Atteinte d’une affection de la glande thyroïde, elle est sur le point d’être amputée des deux pieds, lorsqu’un médecin lui propose une nouvelle thérapie. Nous sommes un an avant les Jeux de Barcelone 1992.

Finalement le traitement est efficace et Gail Devers est présente en Catalogne. Elle gagne le 100 m et lors de la finale du 100 m haies, alors qu’elle va s’imposer de nouveau, elle chute à 10 m de la ligne d’arrivée. Elle abandonne la victoire à une inconnue Grecque, Paraskevi Patoulidou.

 

De nouveau présente à Atlanta quatre ans plus tard, on retrouve Gail Devers sur la première marche du podium. Elle conserve le titre gagné en Catalogne sur 100 m. Elle devient ainsi la première femme à conserver le titre olympique du 100 m depuis Wyomia Tyus.

Shelly-Ann Fraser-Pryce a dupliqué l’exploit en 2012. Dans la foulée, elle remporte une troisième médaille d’or avec le relais américain du 4×100 m.

Une longévité exceptionnelle au plus haut niveau

Toujours considérée comme la meilleure mondiale sur 100 m haies lors des Jeux de Sydney 2000, elle est victime d’une élongation en demi-finale et doit renoncer à une quatrième médaille d’or.

A Athènes 2004, âgée de 38 ans, elle est toujours là et participe à ses cinquièmes Jeux olympiques.

 

Au cours de sa carrière, Devers s’est distinguée sur la piste par la longueur exceptionnelle de ses ongles fortement décorés. Elle a même dû modifier sa position de départ pour s’adapter à ses longs ongles.

 

C’est à la suite d’un pari avec son père qu’elle a choisi de se les laisser pousser. Ce dernier lui reprochant de se les ronger comme un enfant.

En 2011, elle a été intronisée au Temple de la renommée de l’athlétisme national américain.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA