Français FR English EN Italiano IT

Bach plaide une nouvelle fois pour la paix

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach et son homologue de la FIFA, Gianni Infantino, ont appelé à la paix lors du sommet du G20 à Bali. Le responsable du football plaidant directement pour un cessez-le-feu pendant la durée de la Coupe du monde masculine au Qatar.

 

Les dirigeants mondiaux à leur tête, les présidents américain Joe Biden et le chinois Xi Jinping (photo) se sont réunis en Indonésie pour un sommet de deux jours. C’est tout naturellement la guerre en cours en Ukraine qui a dominé l’ordre du jour.

 

Vladimir Poutine ne s’est pas rendu à la réunion, mais le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov assurait la représentation russe.

Lors de ce sommet, le président ukrainien Volodymyr Zelensky est apparu dans un discours vidéo et a exigé la fin de la guerre.

Bach fait le job

Le président du CIO Thomas Bach y a pris la parole pour réitérer l’appel à la paix qu’il avait lancé lors des cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques de Pékin 2022 . Il a insisté sur le fait que le sport ne doit pas être utilisé à des fins politiques.

« Nous avons condamné et sanctionné le gouvernement russe d’une manière sans précédent pour cette violation flagrante de la Charte olympique« , a déclaré le responsable allemand.

« Nous soutenons les athlètes et les membres de la communauté olympique ukrainienne partout avec toute notre solidarité. Mais contrairement aux bien trop nombreuses autres guerres et conflits dans notre monde, concernant cette guerre, certains gouvernements ont commencé à décider quels athlètes seraient autorisés à participer à des compétitions sportives internationales – et lesquels non. Ils l’ont fait et ils le font pour des raisons purement politiques ».

« Si le sport devient – de cette manière – juste un autre outil pour atteindre des objectifs politiques, le sport international s’effondrera » et d’ajouter : « En cette ère de division, notre rôle est clair : unir le monde – et non approfondir les divisions ».

La FIFA enfonce le clou

La FIFA fait partie des organes directeurs qui ont exclu la Russie des événements sportifs. A commencer par la Coupe du monde masculine au Qatar pour laquelle il lui a été interdit de se qualifier.

A la veille de l’ouverture du tournoi mondial, le président de la FIFA, Gianni Infantino pense que la rencontre entre les 20 plus grands dirigeants de la planète a le pouvoir de rétablir la paix pour la Coupe du monde.

 

« Nous ne sommes pas naïfs de croire que le football peut résoudre les problèmes du monde, nous savons que notre objectif principal en tant qu’organisation sportive est, et devrait être, le sport ».

L’Italo-suisse a poursuivi : « Donc, mon appel à vous tous est de penser à un cessez-le-feu temporaire – pendant un mois, pour la durée de la Coupe du monde – ou au moins à la mise en place de certains couloirs humanitaires ou de tout ce qui pourrait conduire à la reprise de dialogue comme premier pas vers la paix ».

close

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jeudi toutes les infos olympiques de la semaine

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights