ARC et FLÈCHE / Technologie

Pour atteindre une cible de 10 cm à 70 m de distance, les archers qui participent aux compétitions olympiques de tir à l’arc doivent disposer d’un matériel performant, résistant et très léger.

C’est ainsi qu’aujourd’hui les arcs utilisés en compétition pèsent à peine 2,5 kilogrammes. Seul le grip est souvent encore en bois, mais tous les accessoires, le viseur, les branches, les stabilisateurs sont en carbone ou en aluminium.

 

Désormais, la Fédération internationale tente de faire adopter par le CIO, une nouvelle arme, l’arc à poulie ou compound en anglais. Cet engin a en effet été inventé aux États-Unis pour la chasse au gros gibier (photo).

Les compounds sont en aluminium ou en matériaux composites. Au bout de chaque branche se trouve une poulie où passent des câbles. Ce dispositif permet de réduire de moitié l’armement de l’arc et surtout diminue d’autant la fatigue de l’archer.
La vitesse au lâcher peut atteindre 90 m/seconde. Le vol a très peu de parabole, ce qui accroît la précision du tir.

 

Quant aux flèches, ce sont des petits bijoux de technologies directement inspirées de l’industrie spatiale.

 

Pour atteindre la cible et des vitesses de 250 Km/heure les pointes sont de forme fusoïdale, c’est-à-dire que le centre est plus épais que les bords.

Elles sont ainsi moins sensibles à la torsion qui découle du lâcher.

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights