Français FR English EN Italiano IT

Une forte personnalité abandonne tous ses mandats

Narinder Batra a démissionné de son poste de président de la Fédération internationale de hockey (FIH). Il quitte également la tête de l’Association olympique indienne (IOA) avec effet immédiat. Il cite simplement des « raisons personnelles ».

 

Le responsable a envoyé des lettres de démission à la FIH, à l’AIO et au Comité international olympique (CIO). Batra était membre depuis 2019 du CIO après sa deuxième élection à la tête de la Fédération internationale de hockey où il avait été élu une première fois en 2016.

La FIH a enregistré la démission de Batra et son conseil exécutif. Elle nommera un président par intérim. L’élection officielle est prévue pour le début du mois de novembre prochain. Batra a été réélu président de la FIH en mai de l’année dernière en devançant son challenger belge Marc Coudron par seulement deux voix. Son mandat devait expirer en 2024.

 

Ajoutons que la Haute Cour de Delhi a décidé le mois dernier que Batra devait cesser d’agir en tant que président de l’association indienne olympique (IOA). Une décision liée à sa position controversée de membre à vie de Hockey India, l’association indienne de hockey sur gazon.

Les mandats de Batra à la tête de l’IOA et de la FIH ont été entachés d’accusations selon lesquelles il mettait en péril les organisations en les dirigeant simultanément. Les critiques soutiennent qu’il s’agit de postes à temps plein et que Batra ne pouvait pas répartir son temps équitablement.

 

Accueillir les Jeux Olympiques était un autre objectif de Batra. Ahmedabad était présenté comme le point central d’une candidature multi-villes pour l’édition 2036. Ajoutons qu’il avait fortement pesé pour accueillir la prochaine édition de la session du CIO à Mumbai (Bombay) en 2023.

Le CIO menace

Pour l’heure, le dirigeant n’a pas fait de commentaire sur ses deux démissions, mais le CIO a lui pris les devants. Dans une lettre adressée cette semaine au Comité olympique Indien (IOA), le CIO exhorte l’organisation à convoquer immédiatement une réunion du conseil exécutif, à tenir son assemblée générale pour résoudre leurs problèmes et à publier une date d’élection dès que possible.

 

Le CIO menace de suspendre l’IOA. Si tel était le cas, ce serait un coup dur pour les athlètes du pays. Le financement des programmes sportifs serait coupé et les officiels olympiques ne pourraient pas participer aux réunions olympiques.

close

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jeudi toutes les infos olympiques de la semaine

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT