Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Tokyo édifie le plus beau skatepark du monde

Les Jeux de Tokyo 2020 vont permettre la toute première apparition du skateboard aux Jeux Olympiques. Pour l’occasion, les japonais ont conçu un skatepark à Ariake, près du village olympique. C’est là également que se dérouleront les compétitions de  BMX freestyle et celles de BMX traditionnel.

La structure en béton est presque deux fois plus grande qu’un skatepark de compétition standard. Jamais aucun terrain de jeu n’a été conçu d’aussi belle manière selon les premiers utilisateurs.

 

Les organisateurs avaient pour objectif de fournir aux skateurs du monde entier l’espace nécessaire pour qu’ils puissent performer au plus haut niveau et aider à faire progresser le skate. World Skate, l’instance dirigeante reconnue par le Comité international olympique (CIO) a travaillé avec Tokyo 2020 pour offrir le meilleur skatepark possible.

Les parcours

Pour les bowls, les patineurs pourront voler à 2,95 mètres – la zone la plus profonde – et les sections construites au centre du parcours ajouteront de la difficulté à la performance globale. Les athlètes trouveront des rails ronds et plats, des talus et des sections de hanche qui augmenteront les opportunités de scores élevés.

 

Pour le parcours de rue, les concepteurs de skatepark ont ​​travaillé pour tirer parti des sections disposées symétriquement à gauche et à droite, avec de grands rails, de longs rails et des rebords de différentes longueurs et hauteurs. Avec un design intuitif, le patineur pourra gagner de la vitesse dans la première moitié de la course et réussir de nombreux tricks.

Au centre, il y a de grands rails carrés, des rails ronds et des rails de la banque escamotable. Dans la seconde moitié de la course, l’athlète sera invité à effectuer les figures les plus difficiles et à obtenir un score supplémentaire.

Un héritage durable

Avec l’intention d’amener d’autres grandes compétitions internationales à Tokyo dans les prochaines années mais avec le souci d’offrir aux jeunes Tokyoïtes deux parcours magnifiques  qui leur permettront de s’adonner à la pratique du skate, la Fédération Internationale a conscience d’avoir rempli son objectif. « nous laissons non seulement derrière nous deux grands skateparks, mais aussi l’expérience et les connaissances nécessaires pour construire plus de skateparks pour les patineurs locaux et les invités internationaux » a indiqué Sabatino Aracu, le président de World Skate.

Le chantier de construction du terrain de BMX qui jouxte le skatepark.

 

Rédigé avec le concours surfertoday.com

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.