FrenchEnglishSpanish

SCHOLLANDER Donald (1946) États-Unis / Natation (5 – 1 – 0)

Le 200 m nage libre étant devenue entre temps une discipline olympique, il y participe, mais ne prend que la médaille d’argent. Schollander a été intronisé au Temple de la renommée de la natation internationale à 19 ans en 1965.

Devenu à 24 ans, le plus jeune membre du CIO, il écrira un livre consacré à l’idéal olympique. Par la suite, il a dirigé une société de développement immobilier.

L’Américain remportera finalement une cinquième médaille d’or à Mexico quatre ans plus tard, associé à l’équipe Américaine du relais 4×100 m nage libre.

Le 200 m nage libre étant devenue entre temps une discipline olympique, il y participe, mais ne prend que la médaille d’argent. Schollander a été intronisé au Temple de la renommée de la natation internationale à 19 ans en 1965.

Devenu à 24 ans, le plus jeune membre du CIO, il écrira un livre consacré à l’idéal olympique. Par la suite, il a dirigé une société de développement immobilier.

Surnommé « le dieu blond », le nageur Américain éclabousse de sa classe les Jeux de Tokyo 1964 lorsqu’il remporte 4 médailles d’or sur 100, 400, 4×100 et 4×200 m nage libre. Seule la médaille d’or du 200 m lui échappe et pour cause, elle n’est pas au programme des Jeux nippons. Pourtant, un an auparavant Schollander avait porté le record du monde de la spécialité sous les 2 minutes. Reste qu’il devient ainsi le premier nageur à remporter quatre médailles d’or dans les mêmes Jeux.

L’Américain remportera finalement une cinquième médaille d’or à Mexico quatre ans plus tard, associé à l’équipe Américaine du relais 4×100 m nage libre.

Le 200 m nage libre étant devenue entre temps une discipline olympique, il y participe, mais ne prend que la médaille d’argent. Schollander a été intronisé au Temple de la renommée de la natation internationale à 19 ans en 1965.

Devenu à 24 ans, le plus jeune membre du CIO, il écrira un livre consacré à l’idéal olympique. Par la suite, il a dirigé une société de développement immobilier.

Surnommé « le dieu blond », le nageur Américain éclabousse de sa classe les Jeux de Tokyo 1964 lorsqu’il remporte 4 médailles d’or sur 100, 400, 4×100 et 4×200 m nage libre. Seule la médaille d’or du 200 m lui échappe et pour cause, elle n’est pas au programme des Jeux nippons. Pourtant, un an auparavant Schollander avait porté le record du monde de la spécialité sous les 2 minutes. Reste qu’il devient ainsi le premier nageur à remporter quatre médailles d’or dans les mêmes Jeux.

L’Américain remportera finalement une cinquième médaille d’or à Mexico quatre ans plus tard, associé à l’équipe Américaine du relais 4×100 m nage libre.

Le 200 m nage libre étant devenue entre temps une discipline olympique, il y participe, mais ne prend que la médaille d’argent. Schollander a été intronisé au Temple de la renommée de la natation internationale à 19 ans en 1965.

Devenu à 24 ans, le plus jeune membre du CIO, il écrira un livre consacré à l’idéal olympique. Par la suite, il a dirigé une société de développement immobilier.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.