French FR English EN Japanese JA Spanish ES

Recours rejeté contre le village des médias

La justice a rejeté vendredi dernier le recours déposé par des opposants à la cession d’une partie du parc départemental Georges-Valbon en Seine-Saint-Denis, qui doit accueillir le village des médias pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

 

Dans ce recours en référé, le Mouvement national de lutte pour l’environnement (MNLE 93) et d’autres usagers de ce parc demandaient l’annulation de la cession du terrain par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.
Ils ont été débouté mais il entendent déposer un nouveau recours dans la foulée.

 

Ce parc, plus connu sous le nom de parc de la Courneuve doit être en partie amputé de l’Aire des Vents, située sur la commune de Dugny au profit de la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo).
La zone, en partie bétonnée et qui accueille traditionnellement la Fête de l’Humanité, doit se transformer en vue des Jeux olympiques avant de devenir un écoquartier de 1.300 logements et commerces (voir article ci-dessous) à cheval sur les communes de Dugny, la Courneuve et le Bourget.

 

En parallèle, 13 hectares de terrain adjacents, inaccessibles car pollués par des hydrocarbures ayant appartenu à l’armée, sont en cours de dépollution et seront intégrés au parc. Au total, « on va agrandir le parc », a souligné le Département.

LIRE AUSSI

Feu vert retardé pour le village des médias

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.