MAMIASHVILI Mikhail (1963) URSS – Russie / Lutte 🟡1

Si Mamiashvili est aujourd’hui considéré comme un des membres les plus influents de la lutte internationale, il jouit d’une réputation sulfureuse. Il est toutefois président de la Fédération de lutte russe et vice-président du Comité olympique russe.

 

Mamiashvili, champion olympique de lutte à Séoul 1988 dans la catégorie poids moyen en lutte gréco-romaine est une force de la nature.

Lorsqu’il était lutteur on disait que s’il attrapait un adversaire par la tête, il ne restait plus « que la moitié du combattant ».

 

Devenu entraineur, puis administrateur de la lutte russe, il a été accusé en 2004 d’avoir cherché à influencer un arbitre lors d’un match impliquant un lutteur russe. Il aurait menacé de mort son accusateur en dépit des preuves qui prouvaient la corruption de l’arbitre.

 

Par ailleurs, lors des Jeux de Rio 2016, Mamiashvili, en état d’ébriété, a été accusée d’avoir donné deux coups de poing à une lutteuse russe après sa défaite. Mamiashvili n’a pas nié l’attaque mais a déclaré que l’athlète n’avait pas fait suffisamment d’efforts pour gagner le match.

 

Quoiqu’il en soit, Mamiashvili a été intronisé au Hall of Fame de la lutte en 2008 pour ses réalisations en tant qu’athlète et administrateur de la lutte russe.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights