Français FR English EN Italiano IT

LAMOUREUX-DAVIDSON Jocelyne (1989) États-Unis / Hockey sur glace 🟡1 ⚪️2

Jocelyne Lamoureux-Davidson a illuminé la finale du tournoi de hockey sur glace féminin à PyeongChang 2018. Elle marque l’histoire des Jeux en marquant deux buts en seulement six secondes et notamment en inscrivant le but décisif pour apporter la première médaille d’or américaine lors d’un tournoi olympique de hockey sur glace en vingt ans de présence aux Jeux.

En cela, elle a suivi un précepte inculqué par son père lorsqu’il enseignait le hockey à Jocelyne et sa jumelle Monique ainsi qu’ à leurs quatre frères. «Choisi le garçon le plus costaud sur la glace et mets-le sur les fesses».

 

C’est ainsi que Jocelyne, Monique mais aussi Kacey Bellamy (1987) Meghan Duggan (1987), Hillary Knight (1989) et Gisèle Marvin (1987) ont plusieurs particularités en commun. La première, celle d’appartenir à la même génération, la deuxième, celle d’avoir remporté trois médailles olympiques : l’argent à Vancouver et Sotchi et l’or enfin à PyeongChang 2018.

Elles sont venues à bout pour la première fois de l’équipe canadienne sur le score de 3 à 2.

 

Troisième particularité, celle d’avoir accompagné l’équipe des États-Unis dans huit championnats du monde et d’y avoir remporté cinq fois le titre. Lors de l’obtention de la médaille d’or olympique en 2018, les six filles étaient accompagnées dans cette aventure de plusieurs joueuses qui avaient également été vice-championnes olympiques à Sotchi 2014 comme Kendall Coyne, Brianna Decker, Amanda Kessel ou Lee Stecklein.

 

Là s’arrête la comparaison, pour le reste Bellamy, Duggan, Knight et Marvin évoluent dans le club des Pride de Boston, tandis que les sœurs jumelles Lamoureux jouent pour le compte des Whitecaps du Minnesota.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights