French FR English EN Japanese JA

Une flèche qui touche au cœur (* Vidéo)

Allumer la vasque du stade olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux requiert désormais une chorégraphie des plus originales. On se rappelle la cérémonie d’ouverture des Jeux de Pékin 2008 avec l’ancien gymnaste chinois Li Ning porté dans les airs par un filin, survolant le stade à grandes enjambées pour allumer la vasque avant un embrasement général du toit du stade. Cette image restera à tout jamais comme un moment de grâce exceptionnel.

 

Autre moment de grande émotion, celui qui s’est déroulé à Barcelone 1992. La vasque a été allumé à l’aide d’une flèche enflammée, tirée par l’archer paralympique Antonio Rebollo.

 

Souvenons-nous !

 

Le stade de Montjuic est plein à craquer. Soudain, le stade est plongé dans le noir. Les tambours battent la cadence. L’avant-dernier relayeur, effectue son dernier tour de piste et transmet son flambeau à Antonio Rebello, au centre du stade olympique. L’archer est concentré. Il enflamme la pointe de la flèche qu’il tient à la main. L’orchestre symphonique miment un compte à rebours, stressant.

Rebello tend son arc, il distingue à peine la vasque olympique dans le stade plongé dans le noir.

Il décoche sa flèche. Le stade retient son souffle. La flèche se dirige vers sa cible, le tir est parfait. La vasque olympique s’embrase, le public hurle de joie. Les Jeux Olympiques de Barcelone sont ouverts !

 

Ce dernier a pointé la flèche au-dessus de la vasque pour allumer le gaz qui en émanait. La flèche a atterri sur l’esplanade à l’extérieur du stade.

Cette méthode inhabituelle pour allumer la vasque avait été soigneusement conçue pour éviter toute chance que la flèche atterrisse dans le stade si Rebollo manquait sa cible, en l’occurrence la vasque olympique.

 

Beaucoup d’entre nous, ont encore en mémoire cet instant, il touche au cœur inévitablement !

 

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article