Français FR English EN

Une performance qui l’affiche mal !

Lors des jeux de Montréal 1976, la gymnaste roumaine Nadia Comaneci impressionne. Elle est tellement brillante qu’elle finit par obtenir ce qu’aucune gymnase n’avait réussi auparavant, la note maximale de 10. L’ennui, c’est que les panneaux d’affichage n’avaient pas été conçu pour ce cas de figure. Il ne dépassaient pas 9.9.

 

Les officiels ont donc affiché la note de 1.00 ce qui en soit pouvait déjà apparaître aux yeux du monde comme quelque chose d’inattendu… donc d’exceptionnel.

 

Reste que cet affichage défectueux aurait pu n’avoir jamais lieu si  les organisateurs des Jeux avaient été un peu moins dilettantes. La société Omega, chronométreur officiel leur avait demandé si les tableaux devaient être actualisés pour afficher quatre chiffres.

Omega s’était alors vu opposer une fin de non-recevoir de la part du Comité d’organisation. 

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article

Français FR English EN