FrenchEnglishSpanish

L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) publie les nouvelles interdictions pour 2021

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié une nouvelle liste des substances et méthodes interdites pour 2021 (voir ci-dessous). Elle a été approuvé par le comité exécutif lors d’une réunion le mois dernier.

Il détaille les substances et méthodes interdites en compétition et hors compétition en vertu du Code mondial antidopage. L’une des principales modifications concerne les «substances abusives». Cela concerne la cocaïne, l’héroïne, l’ecstasy et le THC, autrement dit le cannabis.
Ainsi, si un athlète démontre que l’utilisation de l’une de ces quatre substances a été utilisée hors compétition et sans rapport avec la performance sportive, la suspension imposée sera désormais de trois mois. La suspension peut être réduite à un mois si l’athlète termine un programme de désintoxication. Jusque là, la prise de substances « récréatives » entraient dans la même catégorie que les autres drogues et étaient passibles d’une suspension de 2 à 4 ans.

L’AMA a également mis en exergue un changement de «méthode interdite M2.2», lié à la manipulation chimique et physique. En d’autres termes, les perfusions intraveineuses ou les injections de plus de 100 ml par période de 12 heures, à l’exception de celles reçues légitimement au cours de traitements hospitaliers, d’interventions chirurgicales ou d’investigations de diagnostic clinique, sont désormais classées comme «spécifiées». Toutefois, l’AMA précise qu’un athlète peut recevoir une sanction réduite s’il peut être prouvé que cette méthode n’a pas été utilisée à des fins de dopage.

« Nous demandons aux athlètes, à leur entourage et à toutes les parties prenantes de revoir attentivement la liste et de prendre particulièrement note des modifications de cette année pour éviter l’utilisation par inadvertance de substances et de méthodes interdites dans le sport en 2021 » a déclaré Olivier Niggli, directeur général de l’AMA.« Chaque année, la liste fait l’objet de consultations approfondies impliquant certains des experts les plus qualifiés dans les domaines de la science et de la médecine, notamment la chimie, l’endocrinologie, l’hématologie et la pharmacologie » a t-il ajouté.

La liste est publiée trois mois avant son entrée en vigueur afin que les athlètes et leur entourage puissent prendre connaissance de toute modification.
D’ailleurs, l’AMA organisera un séminaire en ligne le 29 octobre intitulé «Liste des interdictions 2021 et au-delà» pour aider les parties prenantes dans la mise en œuvre.

La liste des interdictions pour 2021 est publié ICI (français)

 

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

Désolé, les commentaires ne sont pas autorisés sur cet article