French FR English EN Japanese JA Spanish ES

Mori va démissionner, son successeur déjà connu ?

Les propos sexistes de Yoshiro Mori la semaine dernière appellent une réponse appropriée afin de rassurer les Japonais qui était 60% ce dimanche à demander la tête du président de Tokyo 2020 dans un sondage commandé par l’Agence Kyodo News.

L’affaire secoue jusqu’au sommet de l’état où le Premier ministre japonais Yoshihide Suga et la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike ont tous deux déclaré que les remarques de Mori étaient « inappropriées » et qu’elles allaient à l’encontre « des intérêts nationaux », rien de moins !

 

Aussi devant l’onde de choc que provoque cette affaire dans le pays et qui révèle le peu de place accordée aux femmes au sein des instances dirigeantes, demain, les membres du conseil exécutif ont prévu d’organiser une réunion extraordinaire pour discuter d’une réponse appropriée.

 

En guise de protestation, Yuriko Koike n’y assistera pas. Elle entend même boycotter la réunion à quatre qui devait avoir lieu dans une semaine avec le président du CIO, Thomas Bach, Mori et la ministre des Jeux Olympiques Seiko Hashimoto.

 

Toutefois, Yuriko Koike pourrait changer sa décision si comme le rapporte l’agence Kyodo News, Yoshiro Mori présente sa démission demain lors de la réunion extraordinaire. Elle va être acceptée.

Son remplaçant serait déjà connu. Il pourrait s’agir de Saburo Kawabuchi, (photo) l’ancien président de l’Association japonaise de football et actuel Maire du Village olympique.

 

Kawabuchi a un point commun avec Mori, son âge, il a lui aussi 83 ans.

 

Le conseil exécutif est composé d’une quarantaine de membres d’horizons différents et présidé par Fujio Mitarai, le PDG de Canon. Il y a d’anciens athlètes, des législateurs et des chefs d’entreprise.

Lire aussi

L’affaire Mori : le film de la semaine

 

 

 

 

 

 

 

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.