French FR English EN Japanese JA Spanish ES

La rumeur court, le CIO lui coupe la tête !

Article rédigé vendredi 22 Janvier et complété à l’issue de la Commission Exécutive du CIO, le 27 janvier :

 

C’est le Times, l’un des plus sérieux quotidiens au monde qui le dit : Les Jeux de Tokyo 2020 n’auront pas lieu. Le journal anglais tient cette information d’une forte personnalité du gouvernement japonais. Personnalité qui dit que le gouvernement japonais envisagerait demander le report des Jeux de Tokyo 2020 à l’année 2032 pour lequel, le processus de candidature n’a pas officiellement commencé afin d’utiliser les nombreuses installations construites pour l’événement.

Organiser les Jeux, pas les annuler.

Thomas Bach lors de sa visite à Tokyo en novembre 2020 sur la même longueur d’onde que le premier ministre japonais Yoshihide Suga

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach considère qu’il n’y a «aucune raison» de penser que Tokyo 2020 ne se déroulera pas. Il l’a dit dès que le journal The Times a fait son annonce fracassante.

 

A l’issue de la Commission exécutive hier, le président a appelé à la patience à propos des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020 : « les organisateurs ne tiendront pas l’événement s’ils pensent qu’ils ne sera pas sûr ».

 

Bach a réaffirmé que le CIO et Tokyo 2020 étaient « pleinement concentrés et engagés à assurer le succès et la sécurité de l’organisation » des Jeux. Le président du CIO a averti que les spéculations et les rumeurs suggérant que les Jeux n’auraient pas lieu « faisaient du mal aux athlètes ».

« Notre tâche est d’organiser les Jeux Olympiques, pas d’annuler les Jeux Olympiques … et c’est pourquoi nous n’alimenterons pas cette spéculation. »

Les leaders japonais à l’unisson

De son côté le comité d’organisation des Jeux s’est lui également fendu d’un communiqué : «Tous nos partenaires, y compris le gouvernement national, le gouvernement métropolitain de Tokyo, le comité d’organisation de Tokyo 2020, le CIO et l’IPC (Comité International Paralympique), se concentrent entièrement sur l’accueil des Jeux cet été, insistent-ils. Nous espérons que la vie quotidienne pourra revenir à la normale le plus rapidement possible, et nous poursuivrons nos efforts pour préparer des Jeux sûrs et sécurisés. »

Les inquiétudes concernant le sort des Jeux en 2021 se sont intensifiées depuis le Nouvel An. C’est dû à une augmentation des cas de coronavirus dans plusieurs pays, qui serait en grande partie causée par des variantes plus transmissibles du COVID-19 et notamment les souches britanniques, sud-africaines et brésiliennes.

 

A son tour, le gouvernement japonais a démenti les informations selon lesquelles les Jeux olympiques et paralympiques seraient annulés en raison de la pandémie COVID-19. Le secrétaire en chef adjoint du Cabinet japonais, Manabu Sakai, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il n’y avait « absolument aucune vérité » dans l’article du journal britannique The Times, qui affirmait que le gouvernement avait conclu en privé que les Jeux de Tokyo 2020 seraient annulés et qu’il demanderait le report en 2032.

Des Jeux avec ou sans spectateurs

Pour l’heure, la seule véritable incertitude concerne la présence ou non des spectateurs dans les stades olympiques. Sur ce point, le président du CIO reste prudent, mais il a déclaré que les organisateurs de Tokyo 2020 devraient décider le plus tôt possible. «Tout le monde aimerait avoir des stades pleins et des foules rugissantes, mais nous ferons tout ce qui est nécessaire pour organiser des Jeux olympiques en toute sécurité…

«À un moment donné, le comité d’organisation devra nous dire quand et à quelle heure il doit commencer avec les différents programmes de billetterie ».

 

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.