French FR English EN Japanese JA Spanish ES

Pas de plan B, mais le projet Covax

Le Comité International Olympique (CIO) vient de s’engager à aider les Comités Nationaux Olympiques (CNO) à accéder aux vaccins COVID-19 pour leurs athlètes avant les jeux de Tokyo 2020.

Une poignée de pays ont commencé à déployer des vaccins ces dernières semaines, mais on craint que les athlètes des pays les moins développés ne soient pas en mesure d’y accéder avant les Jeux.

C’est le sens des discussions qui ont eu lieu entre le CIO et l’OMS au sujet de son projet Covax, visant à accélérer la distribution de vaccins dans les pays en développement. Le CIO espère que le programme de l’OMS permettra aux athlètes de ces pays de recevoir le vaccin à temps pour les Jeux, dont l’ouverture est prévue le 23 juillet.

 

Thomas Bach lors de son voyage à Tokyo en novembre dernier

 

Même si le CIO a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne ferait pas passer les athlètes avant ceux qui ont le plus besoin du vaccin, et si le fait d’être vacciné n’est pas une condition sine qua non pour participer aux Jeux, le Président du CIO a demandé aux athlètes qui le pouvaient de se faire vacciner.

 

 

 

Comme Thomas Bach l’avait indiqué lors de son voyage à Tokyo à l’automne dernier, se faire vacciner est une question de respect pour les autres athlètes et pour les hôtes japonais.

Un vaccin aussi pour l’espoir

Alors que le CIO et Tokyo 2020 ont souligné que le vaccin ne serait pas une «solution miracle» pour les Jeux, leur développement a néanmoins stimulé les espoirs des Jeux à venir. Il fait partie d’une «boîte à outils» de contre-mesures que le CIO et les organisateurs envisagent de mettre en œuvre si les Jeux Olympiques et Paralympiques se déroulent comme prévu.

Le CIO et Tokyo 2020 travaillent également sur ce qu’ils appellent un « playbook » pour les Jeux afin de garantir que l’événement puisse se dérouler en toute sécurité, avec des tests rapides et des vaccins.

 

L’appel de Bach avec les CNO est intervenu quelques heures après que le journal britannique The Times ait annoncé que le gouvernement japonais avait conclu en privé que Tokyo 2020 serait annulé en raison de la crise du COVID-19.

Le gouvernement japonais a déclaré qu’il n’y avait « absolument aucune vérité » dans l’article du Times, tandis que le CIO a déclaré qu’il restait attaché aux Jeux se déroulant « cette année » – qu’il n’y avait « aucune raison » de penser que Tokyo 2020 n’ouvrirait pas comme prévu et a déclaré que le CIO n’avait pas de « plan B » pour les Jeux.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.