Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

La flamme à Tokyo : un clin d’œil à 1964

Le relais de la flamme olympique débutera le 25 mars prochain du centre national du football à Fukushima. Pendant 106, il sillonnera les 47 préfectures (région) du Japon, avant de rejoindre Tokyo, le 9 juillet. Cette date se situe 15 jours avant l’ouverture des Jeux, le 23 juillet.

C’est alors que commencera un relais d’une quinzaine de jours autour de l’immense métropole de 40 millions d’habitants. Les organisateurs ont levé un coin du voile sur le tracé. Il devrait rappeler le souvenir des Jeux olympiques de Tokyo 1964.

 

Les organisateurs insistent sur le fait que le «relais de la flamme permettra de mettre en valeur Tokyo au yeux du monde». Il devrait se focaliser sur les lieux populaires de la capitale.

 

L’itinéraire tokyoïte débutera du Parc olympique de Komazawa (photo ci-dessus), où se sont déroulés de nombreuses épreuves lors des Jeux de 1964. C’est là que s’était déroulé la lutte, le hockey et les débuts olympiques du volleyball.

Pendant les Jeux, une vasque «auxiliaire» a brûlé au centre d’un lac artificiel au cœur du parc.

 

Puis la flamme prendra la direction de la « Route cyclable » de Tamagawa.

Le 10 juillet, la torche devrait être portée au mont Takao à Hachioji (photo), la montagne préférée des tokyoïtes d’où l’on peut voir le Mont Fuji.

 

Par la suite, elle devrait se rendre dans les eaux du lac Okutama. Elle sera être transporté en canoë à travers les gorges de Mitake, où chaque automne, les visiteurs assistent au Festival des couleurs d’automne.

Les porteurs doivent également traverser le musée d’architecture en plein air d’Edo. Autre musée visité celui de la bande dessinée et du roman graphique manga à Tokiwa-so a également été inclus sur l’itinéraire.

Deuxième semaine et arrivée au stade national

Lors de la dernière semaine, le relais de la flamme débutera au Skytree de Tokyo – à 634 mètres d’altitude, le plus haut bâtiment du Japon.

 

A la veille des Jeux, la flamme passera par le site du village olympique de 1964 à Yoyogi (photo). Elle atteindra le siège du gouvernement métropolitain de Tokyo peu après midi le jour de la cérémonie d’ouverture. Elle partira ensuite pour le stade National.

Un parcours sous haute surveillance

La Gouverneure de Tokyo se montre prudente sur la levée de l’état d’urgence à Tokyo le 7 mars prochain. Les organisateurs eux annoncent que le parcours de la flamme respectera à la lettre les contre-mesures destinées à lutter contre l’épidémie de Covid.

Les coureurs devront porter des masques et subir des contrôles de température avant d’être autorisés à courir.

Les directives officielles ont également stipulé que «les porteurs du flambeau devraient se placer côte à côte plutôt que face à face pour éviter tout contact étroit les uns avec les autres ».

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.