French FR English EN Japanese JA Spanish ES

Le procès d’un important membre du CIO ajourné

Le procès impliquant le président de l’ACNO, l’association des Comité nationaux olympiques, Cheikh Ahmed al-Fahad al-Sabah qui devait se dérouler cette semaine à Genève a été ajourné après qu’un des cinq accusés se soit présenté au tribunal sans représentation légale. Il s’agit de Hamad al-Haroun, considéré comme un proche collaborateur de Cheikh Ahmed.

 

Le président de l’Association de l’ACNO devait être jugé pour une affaire de contrefaçon, dont l’issue pourrait avoir d’importantes répercussions sur le Mouvement olympique.

Une affaire assez rocambolesque

Cheikh Ahmad est l’une des cinq personnes inculpées en novembre par les procureurs suisses pour avoir fait circuler au Koweit,  une vidéo, vraisemblablement tournée en Suisse, destinée à prouver que l’ancien Premier ministre Nasser Al-Sabah et l’ancien président du Parlement (aujourd’hui décédé) discutaient de plans avec un banquier suisse pour renverser le gouvernement koweïtien.

 

Le dirigeant olympique a toujours nié les allégations, mais a temporairement démissionné de ses fonctions de membre du Comité international olympique (CIO) et de président de l’ACNO en attendant le résultat de l’affaire.

Condamné au Koweit une première fois en 2015 à six mois de prison avec sursis, la cour d’appel koweïtienne a annulé l’année suivante la décision à son encontre et a innocenté Cheikh Ahmed de toutes les charges retenues.

 

Cette fois, le dirigeant olympique est inquiété par la justice suisse. S’il est reconnu coupable, il risque jusqu’à 10 ans de prison car la justice suisse ne badine pas avec ce type d’affaire.

En effet, si la vidéo est authentique, elle aurait été réalisée à l’insu des protagonistes avec une caméra espion. Or, c’est une violation du droit suisse qui interdit d’enregistrer des images de personnes sans leur consentement. En attendant, la vidéo en question a mystérieusement disparue.

Cheihk Ahmad reste silencieux en attendant le procès, mais « il est absolument déterminé à obtenir un acquittement complet et est confiant quant à l’issue positive de l’affaire », a déclaré ces derniers jours le cabinet d’avocats genevois qui le défend.

 

L’audience était prévue pour durer jusqu’à vendredi. L’ajournement pourrait durer plusieurs semaines.

Un proche de Thomas Bach

L’homme de 57 ans, ancien secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), est l’un des membres les plus anciens et les plus influents du CIO. Il a été nommé en 1992 et a été l’un des personnages les plus importants du sport, en Asie et dans le monde.

Il est largement reconnu pour avoir aidé Thomas Bach à devenir président du CIO et permettre à Tokyo de remporter l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2020.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.