Français FR English EN Italiano IT

Le vélo cassé et la bicyclette de fortune

Aristidis Konstantinidis était originaire de la partie grecque de l’île de Chypre. C’était l’un des tous premiers coureurs cyclistes grecs. On dit que c’est lui qui aurait importé le premier vélo de course dans le pays en 1891 au moment où il a créé la société cycliste d’Athènes.

 

C’est ainsi que Kontantinidis a participé aux tout premiers Jeux olympiques d’été d’Athènes 1896. Il a remporté la course sur route qui se déroulait sur les 87 kilomètres d’Athènes à Marathon et retour. Si l’aller s’est déroulé sans problème, le retour en revanche fut laborieux. Konstantinidis est tombé et son vélo était cassé.

 

Des sources racontent qu’il aurait terminé la course avec une bicyclette emprunté à un spectateur. Quoiqu’il en soit, il s’est imposé devant l’Allemand Hendrich en 3 heures et 42 minutes. Le troisième était le Français Léon Flameng qui s’est par ailleurs fortement illustré dans d’autres épreuves.

Une vie au service du vélo

Lors de ces Jeux, Kontantinidis a également participé aux autres courses sur piste. C’est ainsi qu’il a terminé cinquième des 10 kilomètres après être entré en collision avec son compatriote Georgios Kolettis et il n’a pas terminé les 100 kilomètres. D’ailleurs seuls deux coureurs ont terminé la course sur les neuf au départ.

 

Par la suite, Konstantinidis a cofondé l’association cycliste d’Athènes. Il a par ailleurs participé aux Jeux intercalés d’Athènes 1906 où il a disputé la course sur route et les 20 kilomètres sur piste. Il n’a pas terminé la course sur route et a été éliminé au deuxième tour des 20 kilomètres.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT