Français FR English EN

Thomas Bach retourne au Japon en mai

Après la tempête médiatique déclenchée par le N°2 du parti libéral au pouvoir jeudi, annonçant que l’annulation des Jeux restait une option, le CIO a décidé de venir une fois encore au soutien des organisateurs des Jeux de Tokyo 2020.

Il faut dire que ces derniers ont bien du mérite ! Il doit être bien difficile de faire avancer le bateau droit dans la tempête quand personne ne vous aide à tenir la barre. C’est le cas de l’opinion publique qui continue de bouder les Jeux. Mais il y a pire avec les discours des hauts responsables gouvernementaux qui à l’exception du Premier ministre tiennent des propos contradictoires.

 

C’est ainsi que le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a prévu de se rendre au Japon à la mi-mai pour assister à une cérémonie de relais de la flamme. Il rencontrera à cette occasion, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga.

Suga est actuellement aux États-Unis. Il a hier rencontré Joe Biden qui lui a assuré son soutien pour l’organisation des Jeux… mais pas encore la présence quasi certaine, des athlètes américains.

Hiroshima, pour soutenir le relais

Le Parc du Mémorial de la Paix à Hiroshima. Au fond de l’image, le Dôme de Genbaku, dernier vestige du bombardement de 1945.

Thomas Bach a choisi d’assister au relais de la flamme dans un des lieux les plus emblématiques du Japon, la ville d’Hiroshima, le 17 mai prochain. Le monde entier connaît le sort de cette ville dévastée par un bombardement atomique américain pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bach devrait réaffirmer avec les organisateurs japonais son engagement à accueillir les Jeux en toute sécurité en dépit de la pandémie.

 

Ce sera la première visite de Bach au Japon en 2021 après sa venue en novembre dernier (photo ci-dessus au stade olympique).

Le président du CIO devrait également s’entretenir avec la présidente du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, Seiko Hashimoto, ainsi qu’avec la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN