FrenchEnglishJapaneseSpanish

Suga déclare l’état d’urgence à Tokyo

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a pris la décision de mettre en œuvre un nouvel état d’urgence dans plusieurs préfectures du Japon dont la grande Métropole de Tokyo qui compte près de 38 millions d’habitants comme le lui demandait un certain nombre de personnalités dont la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike. C’est un signe inquiétant à maintenant 7 mois et moins de 200 jours des Jeux olympiques de Tokyo 2020, même si cette décision est prise justement dans le but d’enrayer la pandémie, afin de permettre la tenue des Jeux.

Hier encore, Suga a exhorté les ministres concernés à finaliser les détails des mesures qui pourraient être prises dans le cadre d’une telle déclaration. Dans cas de figure, le gouvernement indique qu’il mettra en application des mesures de façon limitée et ciblée, dont la réduction des risques de contamination dans les bars et restaurants.

L’état d’urgence permet aux gouverneurs de préfecture l’autorité légale pour appeler les habitants à suivre les mesures de prévention. Elle est décidée alors que le nombre de nouvelles contaminations bondit à Tokyo. Il a dépassé les 2400 jeudi, atteignant un nouveau record.

 

Un pays relativement épargné

Ce qui est sûr, c’est que le Japon a été relativement épargné par la pandémie depuis février de l’an dernier. Mais les chiffres de ces derniers jours ne sont pas bons comme le montre un graphique produit par la chaîne de télévision NHK avant-hier (ci-contre).

Un professeur d’Université a prévenu que si des conditions strictes similaires à celles du printemps dernier (premier état d’urgence) sont prises contre le coronavirus, il faudra attendre la fin février avant de constater une réduction significative du nombre de nouvelles infections à Tokyo.

Le Premier ministre Yoshihide Suga a pris cette décision de déclaration de l’état d’urgence pour les agglomérations et métropoles de Tokyo, mais également de Chiba, Saitama et Kanagawa. Elle est en vigueur jusqu’au 7 février.

Une nouvelle variante qui inquiète

La variante 501.V2 du virus – jusqu’à 70% plus transmissible – a été détectée au Japon, ce qui a incité le pays à fermer sa frontière aux voyageurs étrangers jusqu’au moins fin janvier. De plus, les athlètes de haut niveau ne sont plus exemptés des restrictions de voyage comme cela avait été décidé à la fin de l’automne.

Le Japon a toujours contenu la pandémie obtenant des résultats que beaucoup de pays pourraient lui envier en prenant souvent des mesures radicales mais efficaces. Depuis le printemps dernier, 250.000 cas de COVID-19 ont été signalés au total et 3400 décès ont été enregistrés dans un pays de 126 millions d’habitants.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.