简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español

OSBORN Harold (1899 – 1975) États-Unis / Athlétisme 🟡2

Cet athlète Américain a réussi un exploit rare aux Jeux puisqu’il s’est non seulement imposé dans l’épreuve du décathlon des Jeux de Paris 1924 et dans une épreuve individuelle : le saut en hauteur.

Depuis, seule l’Américaine Jackie Joyner-Kersee a réalisé la même performance.

 

S’agissant d’Osburn, il employait lors de ces sauts une technique qui a entraîné une modification des règlements. Il avait pris l’habitude de repousser la barre contre ses taquets pour éviter qu’elle ne tombe.

Autre caractéristique, il avait perdu une partie de la vision d’un seul œil à la suite d’une blessure à l’adolescence. Il n’avait donc que très peu de perception de la profondeur, ce qui rendait difficile ses sauts. Il compensait cette infirmité en mesurant précisément son point de décollage avant la barre jusqu’au début de sa course d’élan.

 

Après les Jeux d’Amsterdam 1928 où il n’a pas réussi à conserver son titre du saut en hauteur, Osborn est devenu ostéopathe en hommage à ce praticien parisien qui l’avait remis d’aplomb avant les Jeux de 1924. Il a intégré le Hall of Fame de l’athlétisme Américain dès sa création en 1974.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

简体中文FrançaisEnglishItaliano日本語Español
Verified by MonsterInsights