Français FR English EN 日本語 JA

Nouveau tour de vis dans les métropoles

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga (photo) vient d’engager de nouvelles restrictions pour enrayer une augmentation potentielle des cas de coronavirus. Elles sont mises en œuvre à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 11 mai dans la grande métropole tokyoïte. Tokyo a enregistré samedi, le pire bilan journalier depuis le deuxième état d’urgence, levé fin mars. Les nouvelles restrictions visent également Kyoto et Okinawa, l’île à l’extrême sud du pays.

 

A 100 jours des Jeux de Tokyo 2020, la lutte contre le coronavirus reste la priorité des autorités japonaises. Les nouvelles restrictions concernent la fermeture à 20 heures des restaurants et les entreprises des zones densément peuplées.

La capacité de limiter les grands événements à 5000 personnes.

 

Des mesures similaires sont déjà en place à Osaka, Hyogo et Miyagi en raison d’un pic d’infections. Elles vont empêcher le relais de la flamme de rejoindre Osaka en milieu de semaine.

Un relais de la flamme qui en dépit des restrictions est un vrai succès populaire. Les foules y sont souvent au rendez-vous.

Les grandes métropoles sous surveillance

Tokyo a connu une augmentation progressive des cas de COVID-19 depuis la levée des mesures de l’état d’urgence dans la capitale japonaise le mois dernier.

Le Japan Times a rapporté que Tokyo avait enregistré 570 nouveaux cas de COVID-19 samedi, marquant le quatrième jour consécutif où le chiffre avait dépassé la barre des 500 cas.

Le total national de nouveaux cas a dépassé les 3000 hier. C’est le double du nombre de cas signalés lors de la levée de l’état d’urgence à la mi-mars.

 

Le pays devrait commencer à déployer le vaccin COVID-19 auprès des personnes âgées de 65 ans et plus à partir d’aujourd’hui. 36 millions de personnes sont concernées.

Les athlètes contaminés placés à l’isolement

Par ailleurs, le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020 prévoit de sécuriser un hôtel d’environ 300 chambres pour les athlètes présentant des symptômes mineurs du nouveau coronavirus.

L’hôtel sera utilisé pour isoler et traiter les athlètes 24 heures sur 24 peu de temps après avoir été testé positif au virus.

Les athlètes et les membres du personnel olympique qui n’ont pas besoin d’être hospitalisés seront mis en quarantaine dans des chambres d’hôtel pendant 10 jours en principe. L’hôtel sera situé près du Village des athlètes dans le quartier d’Harumi à Tokyo.

Il prévoit également de préparer jusqu’à 30 véhicules spéciaux, conçus pour protéger les conducteurs contre les infections, pour transporter les patients COVID-19 à l’hôtel.

Étant donné que les Jeux d’été attireront des athlètes et des officiels du monde entier, l’hôtel en question devra répondre à des normes particulières comme l’offre de services multilingues et de la nourriture halal.

On le voit, le comité d’organisation ne mâche pas ses efforts pour empêcher la propagation du virus pendant les Jeux cet été.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA