Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Mesures rigoureuses pour le relais de la flamme

Les porteurs de la flamme de Tokyo 2020 seront invités à porter des masques de protection lorsque la flamme olympique prendra son envol pour Tokyo.

Un dossier sur la sécurité pour le relais de la flamme olympique a été rendu public hier à Tokyo à un mois du relais de la flamme. Il a été élaboré en concertation avec les 47 préfectures japonaises du tracé.

Le nouveau président de Tokyo 2020, Seiko Hashimoto, a déclaré: «Nous avons élaboré des lignes directrices pour les contre-mesures COVID-19, y compris la surveillance de la santé des porteurs du flambeau et des membres du personnel afin que nous puissions organiser le relais de la flamme olympique de manière sûre et sécurisée.

« Le statut de l’infection peut varier pour chaque préfecture et les conditions peuvent changer, nous avons donc besoin d’une approche affinée. »

 

Plus d’informations sur l’itinéraire sont attendues le 2 mars prochain.

 

Quelque 500 membres du personnel devront disposer d’un test négatif au coronavirus pendant les 15 jours qui précède la période où ils devront travailler sur le relais de la flamme.

Les détenteurs initialement affectés en 2020 conserveront leurs créneaux « en principe », mais des détails précis ne seront communiqués que « deux semaines environ avant leur jour de départ respectif ».

 

Tous seront soumis à des contrôles de température et ceux qui enregistrent 37,5 degrés Celsius et plus seront avisés de ne pas participer.

 

Les lignes directrices ont identifié les «trois C» (closed-crowded-close contact) comme des zones de danger. Les 3 C sont en français : espaces fermés, lieux bondés et lieux de contact rapproché.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.