Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Les voyagistes officiels en colère et inquiets

Après la décision de ne pas accueillir de public étranger aux Jeux, les Revendeurs de Billets Agréés (RBA ou *ATR en anglais) craignent le pire. La plupart des voyagistes officiels se disent catastrophés et s’inquiètent de devoir mettre la clé sous la porte.

 

Car en marge des billets vendus qui eux, seront remboursés, (les organisateurs de Tokyo 2020 l’ont promis), ces RBA vendent aussi les voyages et les hébergements à l’hôtel pour les spectateurs étrangers.

 

Les RBA, les voyagistes officiels, sont nommés par les Comités Nationaux Olympiques (CNO) pour vendre des billets dans leur pays. Dans un courrier commun, les RBA du monde entier (liste ci-dessous) ont écrit à Seiko Hashimoto, la présidente de Tokyo 2020 et Thomas Bach, le président du CIO pour dire qu’il s’opposaient à cette décision.

Ils disent : «Les revendeurs de billets agréés sont les messagers de première ligne du CIO au cours de l’année écoulée pour défendre les Jeux de Tokyo 2020 et le Mouvement olympique dans des conditions de travail et financières difficiles. Pourtant, nos voix ne sont pas entendues, notre expérience n’est pas utilisée et nos préoccupations sont ignorées, mettant toutes les parties impliquées dans de graves risques. »

 

Après ce courrier, les RBA espéraient être entendu par le CIO et les organisateurs des Jeux. Pourtant ceux là n’ont pas tenu compte de leur position pour prendre la décision de refuser l’entrée au Japon, du public étranger. 

L’hôtellerie japonaise peu compatissante

Les revendeurs de billets agréés sont en colère. Ils considèrent que la décision d’interdire les spectateurs étrangers est inutile. Ils font référence aux progrès et aux améliorations attendues au cours des prochains mois dans la lutte contre le virus. Ils évoquent la pratique des tests éprouvée et les possibilités de vaccinations des visiteurs étrangers. On estime à plus de 500.000 personnes, le nombre de visiteurs étrangers qui était attendu.

 

La plus grande préoccupation pour de nombreux RBA, c’est de devoir rembourser des forfaits complets (billets au stade, voyage et hôtels) et de ne pas être remboursés intégralement.

 

Ils n’ont pas tort, actuellement, Tokyo 2020 affirme que seulement 30% du total des nuitées d’hôtel peuvent être libérées gratuitement. Certains hôtels indiquent déjà qu’ils n’ont pas l’intention de rendre l’argent payé à l’avance pour l’hébergement à Tokyo 2020. D’autres proposent de ne faire que des remboursements partiels.

Cela pourrait exposer certains RBA à de nombreux recours de la plupart des visiteurs ayant réservés. Les RBA s’attendent à devoir payer des millions d’euros de demandes d’indemnisation. Ils craignent que cela mettent certains en faillite.

Le CIO organise le spectacle, mais pas le voyage

La semaine dernière, le membre grec du CIO, Spyros Capralos, a exhorté Tokyo 2020 à fournir des politiques claires sur le remboursement des billets si les spectateurs étrangers étaient empêchés d’assister aux Jeux olympiques.  « Il ne faut pas oublier que beaucoup de ces personnes sont des parents et des proches des athlètes, passionnés et engagés à assister aux Jeux Olympiques. » 

 

 

Sur ce point, John Coates, le vice-président du CIO et président de la commission de coordination lui avait répondu que les remboursements seraient « acquis ». « Nous examinons le remboursement des billets, c’est une évidence », a déclaré Coates.

Il parlait des billets, pas du reste.

 

Listes des Revendeurs de billets agréés (RBA ou ATR)

*ATR – Authorised Ticket Reseller

 

Lire aussi

Public étranger aux Jeux : définitivement non !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.