Français FR English EN 日本語 JA

… Et les porte-drapeaux sont…

Les ambassadeurs du sport français ont désigné leurs porte-drapeaux pour les Jeux de Tokyo 2020. Il s’agit de la judoka Clarisse Agbegnenou et du gymnaste Samir Ait-Saïd. Pour les Jeux paralympiques, les porte-drapeaux seront encore une judoka, Sandrine Martinet et le tennisman Stéphane Houdet.

 

Ils étaient 59 votants et ils nous ont réservé une énorme surprise. Tellement grosse que les deux représentants français désignés pour porter le drapeau tricolore aux Jeux semblaient ne pas y croire eux-mêmes.

La judoka Clarisse Agbegnenou, a remporté cinq titres mondiaux en 63 kg, mais toujours pas de médaille d’or. Elle a remporté une médaille d’argent à Rio 2016. Une médaille d’or lui tend les bras à Tokyo.
Samir Ait-Saïd, de son côté, est un gymnaste français, spécialiste des anneaux et gravement blessé au cheval d’arçon lors des Jeux de Rio 2016. Lui aussi vise l’or à Tokyo.

 

C’est une énorme surprise de retrouver ces deux tricolores à la tête d’une délégation de 378 athlètes – 212 hommes et 166 femmes. Le perchiste Renaud Lavillenie, champion olympique à Londres et vice-champion à Rio apparaissait grandissime favori, tout comme l’autre athlète Mélina Robert-Michon, vice-championne à Rio et qui va disputer à 41 ans, ses cinquièmes Jeux olympiques.

Porter haut les couleurs du pays

Les autres prétendants étaient Maxime Beaumont et Florent Manaudou chez les garçons après le retrait du cavalier Nicolas Astier, dont le cheval est blessé. Chez les filles, il y avait également 5 autres prétendantes : Johanne Defay, Sandrine Gruda, Maïva Hamadouche, Kristina Mladenovic et Charline Picon.

 

Pour les Jeux paralympiques, les deux porte-drapeaux sont  Sandrine Martinet, championne de judo dans la catégorie des malvoyants. Elle est médaillée d’or lors à Rio 2016 en 52 kg. L’autre porte-drapeau masculin sera le tennisman Stéphane Houdet, ancien numéro 1 mondial, vainqueur de 23 tournois du Grand Chelem en simple, mais aussi en double.

Les Japonais en force

Dans le même temps, les Japonais qui compteront une très forte délégation de 582 athlètes, la plus forte jamais connue, les deux porte-drapeaux ont été désignés. Il s’agira du basketteur NBA Rui Hachimura, 23 ans qui joue au Wizards de Washington et de la lutteuse Yui Susaki, 22 ans qui a remporté deux championnats du monde consécutifs en 2017 et 2018.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA