Français FR English EN

Les handballeurs français iront à Tokyo

L’équipe de France de handball s’est finalement qualifiée à l’issue du tournoi de qualification olympique (TQQ) qui l’opposait à la Croatie, la Tunisie et le Portugal. Après deux victoires aisées sur les deux premiers prétendants, les Français ont été frustré par la défaite face au Portugal hier soir. Les Bleus iront donc à Tokyo 2020 avec leurs adversaires du soir qui se sont imposés d’un but (29-28).

 

Le sélectionneur de l’équipe de France de handball Guillaume Gille a donc réussit la première partie de son pari, qualifier l’équipe de France. Il lui reste à accomplir la seconde, mener les bleus sur le podium olympique ce qu’avaient réussi ses prédécesseurs.

 

Melvyn Richardsson, fils de Jackson Richardsson, le trait d’union entre deux générations tricolores.

Parce que l’équipe de France de handball a tellement réussit de belles choses lors des deux dernières décennies, qu’elle ne peut pas aujourd’hui se contenter d’approcher le podium comme elle l’avait fait lors du dernier championnat du monde, conclu en janvier dernier à la 4ème place.

 

Cette fois lors de ce TQQ, les français ont donné le sentiment de souvent dominer leur sujet. Les adversaires représentaient le haut du panier mondial. Pourtant, il semble que ce groupe est en progrès. Articulé autour d’une défense solide composée de Luka Karabatic et Ludovic Fabregas et deux deux gardiens, Yann Genty et Vincent Gérard, qui ont assuré et rassuré.

De quoi satisfaire le capitaine emblématique de cette équipe Mickaël Guigou : « Il y a une expérience collective qui est en train de se mettre en place au fur et à mesure des matches ».

Avec ou sans Karabatic

Reste que d’ici Tokyo, l’équipe de France va devoir combler l’écart qui la sépare des deux meilleurs équipes mondiales du moment, le Danemark et l’Espagne. Elle disposera de deux rencontres de l’Euro en avril pour cela. Elle n’aura toujours pas récupéré son maître à jouer, Nikola Karabatic qui se remet doucement de sa rupture du ligament croisé du genou droit. Il est actuellement en phase de réathlétisation. Il pourrait être opérationnel en juin et l’équipe sera connue en juillet.

Nul doute qu’avec son demi-centre fétiche, les Français pourrait devenir l’équipe qui peut prétendre à l’or olympique à Tokyo.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN