LEE Sunisa (2003) Etats-Unis / Gymnastique 🟡1 ⚪️1 🟠1

Cette gymnaste artistique américaine a profité de l’absence à Tokyo 2020 de sa compatriote Simone Biles, victime de problèmes psychologiques pour remporter le concours général, la médaille de bronze aux barres asymétriques et celle d’argent du concours par équipe.

C’est la première athlète olympique originaire de la communauté hmong américaine. Les Hmong ou Mong appartiennent à un ensemble de communautés ethniques apparentées d’Asie du Sud, originaire des régions montagneuses du sud de la Chine, du nord du Vietnam et du Laos.

 

Pour sa part, la mère de Suni Lee est originaire du Laos. La jeune gymnase porte le nom de Lee, le compagnon de sa mère qui l’a reconnu lorsqu’elle était encore enfant. Un père qui est resté paralysé après un accident du travail en 2019 alors que Sunisa préparait les Jeux olympiques.

Elle dit que cet accident l’a rendue plus forte au même titre que la mort de deux de ses proches, victimes du Covid-19.

 

Toutefois, ses titres olympiques ne l’ont pas rendue intouchable pour autant. Elle a déclaré avoir été victime d’un acte raciste lors d’un séjour à Los Angeles.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by MonsterInsights