FrenchEnglishJapaneseSpanish

La facture grimpe toujours plus

Le comité d’organisation des Jeux de Tokyo vient d’estimer le coût des contre-mesures contre le coronavirus à environ 800 millions d’euros.

Le comité composé du COJO Tokyo 2020, du gouvernement métropolitain de Tokyo et l’état japonais vient de réaliser ces prévisions avant de présenter mercredi un rapport intérimaire sur la question après avoir tenu plusieurs réunions depuis septembre. Il semble que l’état japonais soit prêt à assumer la majeure partie de la facture.
Il s’agit de prévoir la mise en place d’une infrastructure de soins de santé, y compris un système de test et l’acquisition de l’équipement nécessaire pour la prévention des infections.

 

Ces coûts viennent s’ajouter au 1, 600 milliards d’euros que vont coûter le report des Jeux, principalement concernant les dépenses liées à la sécurisation des sites, les frais de location et les dépenses de main-d’œuvre.
Les organisateurs discuteront le mois prochain de la répartition de la facture entre les trois parties.

 

Des Jeux très chers

 

Quoiqu’il en soit, le coût des jeux de Tokyo restera parmi les plus chers de l’histoire de l’olympisme sans atteindre pour autant les 25 milliards de dollars des Jeux de Sotchi 2014. Jusqu’à alors, la facture s’élevait à 12,5 milliards de dollars dont le Comité d’organisation et le gouvernement de Tokyo assumaient 80% des charges (environ 40% chacun), les 20% restant étant à la charge de l’état japonais. Depuis toujours, le comité organisateur espère collecter des fonds grâce à des contributions supplémentaires de sponsors pour faire baisser la facture, mais ces derniers se sont faits tirer l’oreille ces derniers mois.

Aujourd’hui les organisateurs attendent de savoir ce que les assurances devront payer compte tenu du report. Les pandémies font en effet partie des causes d’indemnisations auxquels tout organisateur de Jeux olympiques souscrit.

 

Malgré cela, le comité d’organisation s’est depuis efforcé de simplifier les Jeux et de réduire les dépenses dans la mesure du possible pour rendre la tenue des Jeux olympiques et paralympiques de 2021 plus acceptable pour le public japonais. Ils n’ont fait baisser la facture que de 280 millions d’euros (voir ci-dessous).

 

Une chose est sûre, tout cet argent dépensé doit, on l’espère pour les organisateurs, déboucher sur l’organisation de Jeux réussis de surcroît car pour l’heure, rien n’interdit de penser qu’ils peuvent encore être annulés.

 

LIRE AUSSI :

Tokyo 2020 : Les économies chiffrées à 280 millions

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.