French FR English EN Japanese JA Spanish ES

COMITÉ OLYMPIQUE KÉNYA (KEN) : 🟡 31 ⚪️ 38 🟤 34

Souvent originaires des hauts plateaux, les coureurs kényans dominent les épreuves de fond avec les Éthiopiens et à un moindre degré, les Marocains. Le plus célèbre d’entre eux est Kipchoge Keino qui sera quatre fois champion olympique sur 1500 m et 3000 m steeple entre 1968 et 1976. Puis à la fin années quatre-vingt, c’est Paul Ereng qui est champion olympique du 800 m. Avec lui, la légende des coureurs venus des hauts plateaux en prend un coup. Ereng étudie dans les meilleures universités Américaines. C’est également le cas plus récemment du jeune Noah Ngeny qui s’impose sur 1500 m à Sydney après avoir dominé Hicham El Guerrouj, pourtant largement favori. Plus récemment, Ezekiel Kemboi, double champion olympique du 3000 m steeple a porté haut les couleurs de son pays avant qu’une génération exceptionnelle de filles ne prennent le pouvoir au sein de la délégation kényane.

 

Aux Jeux de Rio 2016, elles ont remporté plus de la moitié des médailles du pays avec comme cheffe de file, Vivian Cheruiyot. Notons que le Kenya a participé pour la première fois aux Jeux olympiques en 1956 et a depuis envoyé des athlètes pour participer à tous les Jeux olympiques d’été, à l’exception des Jeux boycottés de 1976 et 1980.

Sur la centaine de médailles gagnées, 7 l’ont été en boxe et toutes les autres en athlétisme. Enfin, le Kénya a participé à quelques Jeux d’hiver depuis 1998 sans jamais monter sur un podium.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.