Français FR English EN Italiano IT

GREENE Maurice (1974) États-Unis / Athlétisme 🟡2 ⚪️1 🟠1

Élève, comme bien d’autres, du célèbre entraîneur californien John Smith, Maurice Greene est devenu à la fin des années 1990 le meilleur sprinter de sa génération. Détenteur du record du monde du 100 m en 9’79, il est archi-favori du 100 m olympique des Jeux de Sydney 2000 où il s’impose sans réelle inquiétude. Il accompagne quelques jours plus tard, le relais Américain du 4×100 m sur la plus haute marche du podium.

Blessé lors des sélections Américaines, il n’a pas réussi à se qualifier pour le 200 m et n’a pas réussi à accrocher une troisième médaille à son palmarès.

Cette troisième médaille, il l’obtiendra à Athènes 2004. Après deux saisons difficiles, il retrouve assez de puissance pour prendre la troisième place de la finale olympique du 100 m. Il sera également médaillé d’argent avec ses partenaires du relais 4×100 m.

 

Reconverti dans les médias, il anime un show à la télévision Américaine. Greene voulait plus que tout être le meilleur sprinter de tous les temps. Si Usain Bolt est sans doute celui-là, Greene a malgré tout marqué son époque établissant 51 courses de 100 m sous les dix secondes.

Seul, le Jamaïcain Asafa Powell a fait mieux avec 98 courses.

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN Italiano IT
Verified by MonsterInsights