FrenchEnglishSpanish

Du karaté sous haute protection

Le Nippon Budokan Hall a accueilli le premier événement majeur du sport au Japon depuis l’épidémie de coronavirus en mars. Il s’agissait d’une compétition de karaté.
L’arène est célèbre au Japon. Elle est considérée comme la maison spirituelle des arts martiaux japonais. C’est un lieu hérité des Jeux olympiques de Tokyo en 1964 et vient d’être entièrement rénovée pour accueillir les épreuves de karaté en discipline additionnelle et le judo, lors des Jeux de Tokyo 2020.

En raison de la menace continue de la pandémie COVID-19, des précautions et des mesures ont été mises en place pour le tournoi de karaté qui a rassemblé plus de 500 athlètes. La compétition était limitée aux catégories masculines et féminines de kumité, le combat traditionnel et au kata (mouvements codifiés de la discipline) par équipe. Ces pratiques seront en compétition lors des Jeux.

Des procédures ont été appliquées pour assurer la sécurité des participants, les concurrents de kumité étant tenus de porter un protège-dents et un protège-visage spéciaux pendant leurs combats, afin de limiter la transmission de particules dans l’air. On estime que la protection faciale, connue sous le nom de «Menho», empêche 98% des contaminants dans l’air.

Le tournoi s’est déroulé à huis clos et seuls les membres des équipes et du personnel inscrits, ainsi qu’un nombre limité d’invités, ont été autorisés à y assister. Les cérémonies d’ouverture et de clôture ont été annulées pour éviter les foules inutiles.

D’autres sites rouvrent avant les Jeux

Après ces précautions extrêmes lors d’une compétition sportive, destinées à montrer qu’on peut faire du sport, même une discipline de combat en dépit de la crise sanitaire, le gouvernement métropolitain de Tokyo a annoncé les dates de réouverture de deux autres sites de Tokyo 2020.
Il s’agit du parc de tennis Ariake et le Tokyo Metropolitan Gymnasium. Le premier accueillera le tennis et l’autre, le tennis de table. Seule les fédérations sportives pouvant accéder aux installations de tennis et de tennis de table dans les mois à venir pourront utiliser les installations olympiques.

Le parc de tennis Ariake devrait ouvrir aux fédérations sportives le 25 octobre et au public le 8 novembre, mais le grand public ne pourra utiliser que les courts extérieurs. Le Tokyo Metropolitan Gymnasium, ne sera ouvert qu’aux fédérations sportives. La piste d’athlétisme, les piscines couvertes et les salles d’entraînement qui font partie du bâtiment ne seront pas rouvertes au public pour assurer la sécurité des Jeux.

close
Envie de recevoir nos articles par email ?

Inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.