Chinese (Simplified) ZH-CN French FR English EN Japanese JA

Décision en mars pour les spectateurs

La décision d’autoriser ou non les spectateurs à assister aux Jeux Olympiques sera prise dans les deux prochains mois. D’ici là, la situation sur le front de la recrudescence des cas de Covid dans le pays pourrait être freinée.

 

Pour y parvenir, le pays a déclaré l’état d’urgence dans quatre préfectures dont celle de Tokyo et le premier ministre japonais Yoshihide Suga a annoncé hier l’élargissement de l’état d’urgence à sept autres préfectures, dans un contexte d’augmentation rapide des cas de Covid-19.

 

Par ailleurs, à partir d’aujourd’hui le gouvernement japonais devrait interdire l’accès au territoire à tous les étrangers compte tenu que le coronavirus et ses nombreux variants continuent de se propager dans le monde entier.

 

Et c’est là que la question de savoir si le public japonais ou étranger pourra assister aux Jeux olympiques devient cruciale. C’est dans ce sens que le Président du COJO Tokyo 2020, Yoshiro Mori a hier tenu une conférence en ligne organisée par l’agence de presse japonaise Kyodo News.

« Je pense que nous devrons prendre une décision très difficile entre février et mars », a déclaré Mori.

Environ 4,48 millions de billets pour les Jeux olympiques ont déjà été vendus l’année dernière ainsi que 970.000 pour les Jeux paralympiques auprès des supporters potentiels, via la billetterie officielle. A peine 18% d’entre eux ont demandé l’annulation et leur remboursement.

L’optimiste de l’automne douché

En novembre 2020, il semblait y avoir un optimisme croissant parmi les responsables quant à la perspective de voir des supporters assister aux Jeux de Tokyo 2020. les Japonais qui aiment par dessus tout, tout prévoir, avaient testé une série d’appareils de haute technologie dans un stade de Yokohama. Il s’agissait de mesurer comment le virus pouvaient se comporter dans un stade bondé (article ci-dessous).

 

Quoiqu’il en soit, en dépit de la volonté des responsables olympiques à commencer par le président du CIO, Thomas Bach de vouloir voir des stades « raisonnablement garnis » pendant les Jeux, la situation est pour l’heure à la prudence car les japonais sont inquiets de l’arrivée de foules étrangères susceptibles de répandre plus encore la pandémie.

 

Une enquête de Kyodo News en début de semaine a révélé qu’environ 80% des Japonais souhaitent que les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo de cette année soient annulés ou reportés. Une autre enquête de la NHK publiée mardi a donné des résultats comparables.

LIRE AUSSI

Un stade presque plein sous haute technologie

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.