Français FR English EN 日本語 JA

Le Comité d’organisation évoque l’option de Jeux à huis clos

Plus les Jeux approchent et plus les inquiétudes liées aux nouveaux variants du coronavirus empoisonnent la vie des organisateurs. Ces inquiétudes se manifestent à trois niveaux. Il y a d’abord le relais de la flamme fortement perturbé. Vient ensuite une opinion publique qui ne parvient pas à se convaincre du maintien des Jeux. Et il y a enfin, un gouvernement japonais contraint de parer au plus pressé.

Des Jeux à huis clos ?

Cette fois-ci, pour la première fois depuis de longs mois, le comité d’organisation des Jeux de Tokyo 2020 évoque la possibilité de Jeux qui se tiendraient à huis clos. Alors que la pandémie de coronavirus continue de faire rage, l’idée que les Jeux pourraient se tenir sans spectateurs est enfin évoquée. C’est d’ailleurs la présidente de Tokyo 2020, Seiko Hashimoto qui le dit.

« Si l’on s’attend à ce que la situation pose des problèmes au système médical, afin de donner la plus haute priorité à la sûreté et à la sécurité, il peut arriver un moment où nous devrons décider d’aller de l’avant sans spectateurs ».

Voilà qui a le mérite d’être clair.

 

Au cours de la réunion à laquelle a également participé le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach, les organisateurs des Jeux ont convenu de prendre une décision finale en juin.

Thomas Bach a prévenu : « l’organisation est… prête avec vous à prendre toutes les mesures nécessaires pour minimiser les risques afin que le peuple japonais se sente en sécurité ».

 

On rappelle que le Comité d’organisation a déjà décidé d’interdire la présence de spectateurs étrangers.

Le Japon entend tester l’ensemble des étrangers presque tous les jours

Dans le cadre des efforts visant à assurer la sécurité des Jeux, les organisateurs ont décidé de tester tous les athlètes quotidiennement. Il en sera de même par tous ceux qui leurs sont proches, entraineurs, préparateurs physique, etc.

 

De plus, tous les officiels amenés à rencontrer les athlètes seront également testés quotidiennement. Tous les autres le seront tous les quatre ou sept jours seront leur degré d’implication.

Ajoutons que tous les étrangers amenés à se rendre à Tokyo en juillet prochain devront non seulement subir deux tests avant leur départ en plus d’un test réalisé à l’aéroport d’arrivée. Pendant les 3 jours suivants l’arrivée au Japon, les tests seront quotidiens pour tous.

 

Les organisateurs ont souligné l’importance de tester fréquemment les athlètes et les officiels en visite pour détecter les infections à un stade précoce et empêcher les Jeux de devenir un lieu d’importante contamination.

 

Ces nouvelles règles sont incluses dans la version mise à jour des «playbooks» (photo), contenant des mesures antivirus à mettre en place pendant les Jeux.

 

Chaque playbook est différent selon qu’il concerne les athlètes et les officiels, les médias, les diffuseurs ou les partenaires.

 

Mercredi, un haut responsable du cabinet a déclaré que les organisateurs japonais sécuriseraient environ 30 hôpitaux capables d’accepter des athlètes et des officiels pendant les Jeux olympiques.

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Français FR English EN 日本語 JA