FrenchEnglishJapaneseSpanish

BLANKERS-KOEN Francina (1918 – 2004) Pays-Bas / Athlétisme 🟡4

Surnommée « la hollandaise volante », cette athlète est avec la Française Michèle Ostermayer, la vedette des Jeux de Londres 1948. Tandis que la tricolore s’impose au poids et au disque, la Néerlandaise Blankers-Koen remporte quatre médailles d’or sur le 100, le 200, le relais 4×100 avec Xenia Stad-de Jong, Gerda van der Kade-Koudijs et Nettie Witziers-Timmer et le 80 m haies.

Précisons qu’elle n’aurait jamais dû participer à cette dernière épreuve, car au moment où se déroule la finale du 80 m haies, se dispute celle du saut en longueur dont elle est la championne du monde en titre. Son choix sera malgré tout payant même si celles qui s’imposent en longueur et en hauteur, deux spécialités dont elle détient le record du monde vont beaucoup moins loin et beaucoup moins haut qu’elle ne le faisait habituellement.

Un destin exceptionnel

Fanny Blankers-Koen s’impose avec autorité sur les haies à Londres 1948

Exceptionnel destin donc pour cette mère de famille de 30 ans, héroïne des Jeux de Londres et qui dès l’âge de 14 ans avait décidé de devenir championne olympique. Un destin facilité par l’enthousiasme de son entraîneur, Jan Blankers, son mari à la ville.

 

 

 

Après un galop d’essai à Berlin 1936 et la longue attente pendant les années de guerre, la Néerlandaise allait enfin entrer dans la légende aux Jeux de Londres devenant la première femme quadruple championne olympique.

 

En 1999, elle est déclarée Meilleure athlète du 20e siècle par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme en compagnie de Carl Lewis pour la catégorie masculine.

En mars 2012, Fanny Blankers-Koen figure parmi les douze premiers athlètes à être intronisé au Temple de la renommée de l’IAAF.

close

Voulez-vous recevoir chaque jeudi, nos articles de la semaine ?

Rien de plus simple, inscrivez-vous à notre newsletter !

AUCUN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.